Désignation du candidat LR à la présidentielle : quel calendrier a été acté ?

Philippe Juvin, Michel Barnier, Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse et Bruno Retailleau (de gauche à droite), le 20 juillet 2021 à Paris

2022 - Les candidats potentiels à l'investiture LR ont jusqu'au 25 septembre pour s'entendre et désigner leur représentant à la future élection présidentielle. Si cette hypothèse ne se réalise pas, un congrès décidera à l'automne d'un processus de départage.

L’objectif des Républicains est toujours de "parvenir à une candidature unique", et si possible de se passer d’une primaire. La rencontre entre cinq potentiels aspirants à l’investiture LR pour la présidentielle 2022 mardi à Paris a permis d’acter une nouvelle fois les modalités du parti pour désigner son candidat, ainsi que le calendrier.

"Une enquête réalisée par l’Ifop démarrera le 30 août", a indiqué le parti dans un communiqué diffusé mardi soir à l’issue de la réunion, à laquelle ne participait pas Xavier Bertrand, qui refuse de prendre part à une primaire. Le président Christian Jacob avait déjà indiqué début juin que Les Républicains allaient sonder un panel de 15.000 personnes pour tenter de dégager leur représentant, en espérant que l’un des noms soumis se détache largement des autres. 

Lire aussi

Si aucune candidature consensuelle ne sort de cette consultation, la prochaine étape aura lieu le 25 septembre, au congrès des Républicains. Il devra "statuer sur les primaires, qui sont à ce jour statutaires", indique le communiqué de ce mardi. "Ce processus de sélection proposé au vote des militants sera alors engagé et ouvert à l’ensemble des militants et sympathisants de la droite et du centre pour l’alternance." Les candidats devront réunir 250 parrainages, 50% de ce qui est exigé pour l’élection présidentielle. Enfin, début novembre, "le candidat sera désigné et engagera la campagne présidentielle".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

EN DIRECT - JO de Tokyo : "Il n'y a aucun regret. Il y a cette médaille, c'est ce que je retiens", affirme Riner

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.