Deux projets d'attentats ont été déjoués depuis début janvier, dont un visant un "grand équipement sportif", annonce Collomb

Politique

TERRORISME - Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, a annoncé ce dimanche que depuis le début de l'année, deux projets d'attentat "pas encore totalement finalisés", avaient été déjoués en France. Il était invité dans "Le grand rendez-vous" sur Europe 1.

Invité dans l'émission "Le grand rendez-vous" pour Europe 1, Les Echos et CNEWS ce dimanche 25 février, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé que deux projets d'attentats, "pas encore totalement finalisés", ont été déjoués depuis le début de l'année 2018.

Deux interpellations le même jour

Dispensant quelques détails, le ministre a expliqué qu'une attaque avait pour cible "des personnels de l'armée", et l'autre un "grand équipement sportif". Par ailleurs, l'un des projets d'attentat se préparait dans le sud de la France, tandis que l'autre se trouvait dans l'ouest.

Le procureur de la République de Paris François Molins avait d'ores et déjà évoqué le premier projet d'attentat, dans lequel était impliqué un jeune né en 1994. Il a été interpellé le 16 janvier dans le Gard, à Bagnols-sur-Cèze par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Des produits pouvant servir à fabriquer des explosifs avaient alors été retrouvés, même si à l'époque, aucune cible en particulier ne semblait désignée.

Concernant le second projet d'attaque, l'interpellation du suspect a eu le même jour, le 16 janvier. Selon nos informations, un jeune de 18 ans a été interpellé dans l’Ouest de la France. Jeune converti, il projetait de partir en Syrie et souhaitait mener des actions violentes. Les services de renseignements pensent qu’il voulait s’attaquer à une grande enceinte sportive de l’Ouest de la France ainsi qu’aux bars qui se trouvent aux alentours.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter