Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

DINERS CLANDESTINS - Fin mars, l'ancien ministre de l'Intérieur a eu l'occasion de dîner dans le club privé, désormais célèbre, du chef Leroy. Était présent à ses côtés l'éditorialiste Alain Duhamel. Tous deux se sont défendus à Mediapart.

Une semaine après le reportage de M6 attestant de dîners luxueux organisés dans des appartements parisiens et l'ouverture d'une enquête judiciaire à Paris, certains participants sont désormais connus. Si aucun membre du gouvernement n'a été épinglé pour avoir pris part aux repas organisés par le collectionneur Pierre-Jean Chalençon et le chef cuisinier Christophe Leroy, un ancien ministre ne peut pas en dire autant. Il s'agit de Brice Hortefeux, député européen LR et ancien locataire de la place Beauvau sous la présidence  de Nicolas Sarkozy, dont la présence à un déjeuner a été révélée ce samedi  par Mediapart et confirmée par l'intéressé.

Un déjeuner de nature professionnelle

L'élu LR, qui a déjeuné le 30 mars dernier "dans un appartement reconverti en restaurant clandestin" par le chef Christophe Leroy, s'en explique au site d'investigation. "Une personne que je connais est venue me voir pour tout autre chose, et dans la conversation me dit : 'Si vous avez des déjeuners ou des dîners, il y a un business club dont je suis membre et c’est tout à fait possible d’organiser cela'", a raconté Brice Hortefeux, affirmant avoir cru à une pratique tout à fait légale, ou en tout cas "dans les clous". Ce déjeuner, de nature professionnelle, s'est tenu avec l'éditorialiste Alain Duhamel et un troisième invité. 

Le journaliste politique s'est lui aussi défendu à Mediapart, expliquant avoir été prévenu la veille pour le lendemain que le lieu de leur rendez-vous était décalé du siège des Républicains, dans le 15e arrondissement de Paris, à une autre adresse située dans le 8e arrondissement. "Je ne savais pas de quoi il s’agissait, ce n’était pas précisé, j’y suis allé. Je croyais que ce serait soit chez lui, soit chez un de ses amis, et puis je suis monté dans ce truc-là. Je ne suis pas du tout du genre club, etc", a assuré Alain Duhamel. "Et puis je me suis aperçu qu’il y avait des gens qui déjeunaient. On m’a emmené tout de suite dans une petite salle à manger au fond, où nous étions trois."

En vidéo

Des ministres dans des diners clandestins ? "Je n'y crois pas une seule seconde", certifie Gabriel Attal

Lire aussi

Et chacun plaide la bonne foi. Tandis que Brice Hortefeux a souligné que "tout paraissait légal", Alain Duhamel a confié s'être senti "un peu piégé" et être sorti "troublé" de ce déjeuner, allant jusqu'à se tromper de chauffeur VTC. Vendredi 9 avril, Christophe Leroy et Pierre-Jean Chalençon ont été placés en garde à vue pour "mis en danger de la vie d'autrui" et "travail dissimulé". "Aucun élément ne permet de mettre au jour la participation d’un membre du gouvernement aux repas qui font l’objet de cette enquête", a conclu le parquet de Paris, levant leur garde à vue en fin de journée.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation poursuit sa baisse

Nick Kamen, l'ex-protégé de Madonna, est mort à 59 ans

Météo estivale pour quasiment tout le monde ce week-end, des pointes à 32°C attendues !

Avignon : qui était le policier abattu ?

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.