Direct sur TF1 : Hollande stoppe la baisse de sa popularité

Politique

SONDAGE - Alors qu'elle était entrée depuis deux mois dans une nouvelle spirale de baisse, la cote de popularité de François Hollande s'est stabilisée au lendemain de son apparition sur TF1, selon notre baromètre mensuel OpinionWay. Ce qui fait de son émission, assez sévèrement jugée par les commentateurs, un succès relatif pour l'Elysée.

L'hémorragie est stoppée. La cote de popularité de François Hollande s'est stabilisée, reprenant même un petit point (19% de satisfaction), selon notre baromètre mensuel CLAI-metronews-LCI, réalisé par OpinionWay au lendemain de l'émission "En direct avec les Français" sur TF1. Si le grand retournement est encore loin - 80% des Français restant insatisfaits de l'action du chef de l'Etat -, ce tressaillement est notable, alors que la fameuse courbe était retombée depuis la rentrée dans une spirale de baisse .

EN SAVOIR +
>> François Hollande sur TF1 : "Je me cramponne"

>> Impôts, chômage, 2017 : revivez l'intervention de François Hollande

Hollande doit poursuivre l'effort dans la durée

Malgré une analyse médiatique assez négative de l'émission, l'Elysée peut donc se féliciter d'avoir atteint son objectif. "Il y a une confusion sur le résultat que peut donner ce type d'émission, dont les observateurs ont tendance à attendre un fort impact immédiat", analyse en effet pour metronews Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d'OpinionWay. Alors qu'une apparition télévisée, fut-elle en prime time sur TF1, n'a plus le pouvoir "magique" qu'elle a pu avoir autrefois : "Le monde médiatique a changé, nous sommes sortis du temps où les gens ne s'informaient que via les médias traditionnels. Et dans une ère de défiance vis-à-vis des politiques, le poids de la parole politique ne suffit plus à déclencher des changements immédiats dans l'opinion publique".

EN SAVOIR +
>> Vous êtes 8 millions à avoir regardé Hollande, mais vous a-t-il convaincus?

>> Hollande sur TF1 : "Cela ne le fera pas monter dans les sondages"

Dans ce contexte, une émission comme celle de jeudi dernier ne peut être conçue que comme l'amorce d'un processus de re-légitimisation de la parole présidentielle. D'autant que les reproches faits par les Français à François Hollande sont assez structurels : d'une part, une perception durablement négative de sa capacité à incarner la fonction présidentielle. D'autre part, une mauvaise situation économique persistante. "Pour que le message transmis par François Hollande sur TF1 soit intégré par l'opinion, il faut qu'il s'inscrive dans la durée, en étant suivi d'actes qui vont dans le même sens ainsi que, si possible, de résultats concrets", relève Bruno Jeanbart. L'émission n'était donc qu'une étape dans la stratégie élyséenne de reconquête de l'opinion, insuffisante mais essentielle.

Lire et commenter