Dispositif de sécurité à Nice : la droite attend des explications de Bernard Cazeneuve, le FN veut sa démission

Dispositif de sécurité à Nice : la droite attend des explications de Bernard Cazeneuve, le FN veut sa démission
Politique

ATTENTAT - Dans un article paru ce jeudi, Libération affirme qu'une seule voiture de police municipale barrait l'entrée de la voie piétonne de la Promenade des Anglais le 14 juillet. Une information qui contredirait les déclarations antérieures du ministre de l'Intérieur, qui contestent ces accusations. Certains élus de droite et d'extrême droite demandent des explications.

Bernard Cazeneuve a-t-il tenté de travestir la vérité pour échapper à ses responsabilités ? Selon une information de Libération, une seule voiture de police municipale barrait l’entrée de la zone piétonne de la promenade des Anglais le soir du 14 juillet, ce qui contredirait la version présentée par le ministre de l’Intérieur sur le perron de l’Elysée, à la sortie d’un conseil de défense.

Qualifiant ces révélations de "contre-vérités", ce dernier a saisi l'Inspection générale de la police nationale "d'une évaluation technique du dispositif de sécurité et d'ordre public". Si le dispositif de sécurité mis en place le soir de l’attentat de Nice fait débat, les révélations de Libération ont interpellé la classe politique.

Le maire LR de Chalon tourne le dos à la ministre de la Culture

Gilles Platret, maire LR de Chalon-sur-Saône a indiqué dans un communiqué qu'il ne recevrait pas la ministre de la Culture Audrey Azoulay pour le festival de la ville, celle-ci étant selon lui, "là pour masquer la réalité d'un mensonge d'État". L'élu dénonce "une affaire d'une extrême gravité : il s'agit d'un mensonge d'Etat", a-t-il insisté. Les élus LR Guillaume Larrivé et Eric Ciotti, ont pour leur part demandé dans un communiqué commun, "que l'Assemblée fasse toute la lumière sur le dispositif de sécurité".

Pour le FN, "Cazeneuve doit démissionner"

Sans surprise, le Front national n'a fait qu'une bouchée de cette affaire et dénonce un "mensonge" scandaleux. "C'est une question tout à la fois d'honneur politique et de transparence démocratique", a déclaré le parti dans un communiqué. Si ces révélations étaient avérées,  la démission du ministre de l'Intérieur serait "inévitable".

Sur Twitter, Florian Philippot a été l’un des premiers à réagir. Le vice-président du FN, gros consommateur du débat, a appelé Bernard Cazeneuve à s’expliquer : "Y a-t-il eu négligence puis mensonge ou pas ?" Steeve Bioris, maire FN d’Hénin-Baumont, a également estimé que "si Libération dit vrai, et qu'aucune voiture de la police nationale ne bloquait la Promenade des Anglais, Cazeneuve doit démissionner". De même que le maire-sénateur David Rachline qui considère que le ministre devrait quitter ses fonctions pour n'avoir pas su gouverner. 

EN SAVOIR + 
>> Attentat de Nice : accusé de mensonge sur le dispositif de sécurité, Cazeneuve demande une "évaluation technique"
>>  Attentat de Nice : les révélations de Libération qui relancent la polémique sur le dispositif de sécurité
>>  Attentat de Nice : Nicolas Sarkozy critique le gouvernement et propose ses mesures

>>  Gilbert Collard juge que l'état d'urgence ne sert à rien et réclame un "Guantanamo à la française"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent