Macron Premier ministre de Hollande en 2016 ? Ce remaniement qui aurait tout changé

DirectLCI
"MACRON, LE DYNAMITEUR" - Alors qu'il était déjà au poste de ministre de l'Économie en 2016, le président François Hollande a envisagé de nommer Emmanuel Macron au poste de Premier ministre. C'est son ancien conseiller en communication Gaspard Gantzer qui l'affirme dans le documentaire de David Doukhan, qui sera diffusé ce jeudi soir sur LCI. En voici un extrait en avant première.

En février 2016, François Hollande a envisagé un remaniement de son gouvernement et de changer de Premier ministre, comme le raconte dans le documentaire "Macron : le dynamiteur" son ancien conseiller en communication, Gaspard Gantzer. Pour remplacer Manuel Valls, alors en poste, le président aurait voulu nommer son jeune ministre de l'Économie et ancien conseiller, Emmanuel Macron. 


"C'est une bonne manière de contenir l'ambition de Macron, raconte Gaspard Gantzer en relatant les tractations de l'époque. "Il a de l'ambition, on lui donne Matignon. Bon Matignon, il fera son job et en plus il aura à cœur de très bien le faire." Son ancien conseiller affirme que des noms de ministre comme Muriel Pénicaud ou Agnès Buzyn, toutes les deux ministres du gouvernement d'Edouard Philippe, étaient citées. "Il y en a pas mal, comme ça, qui sont testés, on se dit qu'il faut faire 50% société civile, 50% jeunesse et on met Macron à la place de tout ça", affirme Gaspard Gantzer. Le projet sera finalement abandonné par le président.


Pour Manuel Valls, cette stratégie pour contenir Emmanuel Macron était la bonne. "S'il avait été nommé Premier ministre, il se serait retrouvé dans la vie politique et au service de la candidature de François Hollande", juge Manuel Valls.

La version différente de Hollande

Dans son livre "Leçons de pouvoir" à paraître ce mercredi en libraire, François Hollande livre une version quelque peu différente et semble même infirmer les déclarations de son ancien conseiller en communication. "Au début de l’année 2016, on m’indique qu’Emmanuel Macron est disponible pour Matignon. Dans le cadre d’un remaniement 'post-attentats', sa nomination ferait souffler un vent nouveau et symboliserait l’esprit de consensus nécessaire à la période. J’écarte d’emblée ce scénario, non par défiance envers lui mais parce que j’estime que Manuel Valls remplit loyalement son rôle et que je ne dois pas bouleverser l’équipe qui avait tenu le choc du terrorisme.", raconte François Hollande.

Macron, le dynamiteur - documentaire de David Doukhan produit par David Pujadas à voir sur LCI jeudi 12 avril à 22h35

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter