Donald Trump loue "la relation exceptionnelle" entre la France et les Etats-Unis

Politique

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

DIPLOMATIE - Lors d'une conférence de presse commune avec Emmanuel Macron à la préfecture de Caen, en marge des commémorations du Débarquement le 6 juin, Donald Trump s'est réjoui de la "relation assez exceptionnelle" qu'il a avec Emmanuel Macron. Les deux chefs d'Etat ont esquivé les points de désaccord entre les deux pays.

Une rencontre sous le signe des superlatifs. Lors d'une conférence de presse commune avec Emmanuel Macron, jeudi 6 juin à Caen, en marge des célébrations du Débarquement, Donald Trump a insisté à plusieurs reprises sur les relations "exceptionnelles", selon lui, entre la France et les Etats-Unis. 


Alors que les deux pays s'affrontent sur de nombreux sujets - dont ceux du Brexit et des différends commerciaux -, le président américain a assuré que ses relations avec Emmanuel Macron étaient au beau fixe. "Beaucoup de gens ne le savent pas, mais nous faisons beaucoup ensemble", a-t-il déclaré. "Il y a une relation entre vous et moi, entre la France et les Etats-Unis, qui est exceptionnelle." Et d'ajouter : "Je me demande si elle a déjà été aussi bonne que ça... Elle a été déjà bonne, bien sûr, mais à ce point, je ne crois pas... Nous avons une relation extraordinaire et que j'apprécie".

"Nous travaillons étroitement ensemble"

Avant lui, Emmanuel Macron avait également vanté la relation franco-américaine, mais un peu plus sobrement. "Nous travaillons étroitement ensemble", a-t-il assuré, évoquant les zones de conflit où sont "en jeu la liberté et la démocratie". La présence du président américain aux commémorations du Débarquement marque, selon le chef de l'Etat, souligne "le lien irréfragable entre nos deux nations". 


Les deux hommes devaient poursuivre leurs entretiens en marge des commémorations et aborder plusieurs dossiers diplomatiquement sensibles. Durant la conférence de presse, Donald Trump n'a pas évoqué le Brexit - sujet de grande tension entre les Etats-Unis et l'Union européenne - mais s'est contenté de saluer sa rencontre avec la reine d'Angleterre et la Première ministre Theresa May. Idem sur le dossier iranien, motif de division depuis de nombreux mois, Donald Trump continuant de fustiger un "Etat terroriste" et Emmanuel Macron de plaider pour la reprise du dialogue avec ce pays sur la question des armements nucléaires. Le conflit autour des relations commerciales a également été évacué lors de l'entretien. 


L'enjeu de cette journée était de se souvenir que "nous avons des valeurs communes, des intérêts communs dans une période de grande tension internationale", a indiqué l'Elysée à LCI après cet échange. L'entretien a été qualifié de "positif, constructif" et ayant permis "de vérifier que nous pouvions travailler ensemble". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter