Drogues : près de 4000 "points de deal" en France, Darmanin veut une plateforme de signalement

Drogues : près de 4000 "points de deal" en France, Darmanin veut une plateforme de signalement

TRAFIC - Gérald Darmanin a annoncé ce dimanche que 3952 lieux de vente de stupéfiants avaient été recensés en France dernièrement. Le ministre de l'Intérieur souhaite les "éradiquer" pour réaffirmer que ces territoires appartiennent "à la République et pas aux dealers".

"En tant que maire, je connais les ravages de la drogue et l'argent sale que génère cette économie souterraine". Dans une interview accordée au Parisien, Gérald Darmanin a rappelé que la lutte contre les trafics de stupéfiants constituait l'une des principales priorités de son ministère. Un combat d'autant plus important, selon lui, que 3952 lieux de vente de stupéfiants ont été recensés sur le territoire français métropolitain et d'Outre-mer. Ces derniers sont définis par les autorités comme des lieux sur la voie publique où des trafiquants vendent quotidiennement des produits stupéfiants. "Ils produisent d'importantes nuisances pour les gens qui vivent à proximité et doivent être combattus", dénonce le ministre.

Pour tenter de réaffirmer la place de la République dans ces territoires, le pensionnaire de la Place Beauvau mise sur l'action des habitants. Ainsi, une nouvelle plateforme va être mise en place dès 2021 pour signaler les points de deal. Elle permettra de donner aux citoyens les "moyens de nous aider", explique Gérald Darmanin. Un rapport récapitulant les points de deal démantelés devrait aussi être publié chaque mois. 

"De la transparence et des résultats concrets"

Le ministre a, par ailleurs, souligné l'importance de la lutte mise en place contre "l'arrivée de produits par les ports de Marseille ou du Havre, par les autoroutes depuis l'Espagne ou les Pays-Bas, mais aussi par Internet ou voie postale". Ces mesures s'accompagnent en plus d'une multiplication des amendes forfaitaires délictuelles infligées aux consommateurs de drogue. "Notre politique, c'est celle de la transparence et des résultats concrets. Quand on parle de l'économie, on donne les chiffres de la croissance, quand on lutte contre la drogue, c'est pareil et cela doit nous pousser à obtenir des résultats", a conclu le ministre de l'Intérieur.

En France, les départements qui comptent le plus de lieux de vente de drogues sont la Seine-Saint-Denis (276), le Rhône (255) et le Nord (251), selon les chiffres donnés au Parisien par le ministère de l'Intérieur. À noter que la Guadeloupe est le département où la densité de points de deal est la plus importante avec 34,2 lieux de vente de drogue pour 100.000 habitants.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter