Droit dans ses bottes face aux critiques, Hollande valorise son bilan pour "se projeter dans l'avenir"

Politique

Toute L'info sur

L'abandon de Hollande

MESSAGES SUBLIMINAUX - En marge d’un déplacement dans la Manche, François Hollande s’est posé en maître du temps avec la volonté de valoriser les réussites de son quinquennat afin de mieux rebondir.

François Hollande est bien vivant… Malgré les nombreuses critiques essuyées depuis la parution du livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Un président ne devrait pas dire ça, le chef de l’État veut montrer qu’il n’a pas perdu pied. Il s’est rendu ce jeudi dans la nouvelle usine de la coopérative des Maîtres Laitiers du Cotentin, Méautis, afin de défendre sa politique en matière agricole.


Soucieux de reprendre de la hauteur, le président a également profité de ce déplacement pour montrer qu’il était imperméable aux pressions, venues de son propre camp, l’incitant à renoncer à un second mandat. Pour la première fois depuis la parution du fameux livre, il s’est confié à quelques journalistes. "Le sens de cette journée, c'est de faire le bilan, montrer les différentes réussites. Je fais mon travail de Président (c'est très important dans ce secteur très affecté). Il faut montrer cela aux Français, comment on prépare l'avenir", a-t-il expliqué.

"Chaque chose en son temps"

Valoriser son action avant tout, mais pas seulement. Le président de la République veut aussi se "projeter dans l'avenir". "La France doit s'inscrire dans le temps long et mon rôle de président, c'est de s'inscrire dans le temps long même si mon mandat s'arrête au mois de mai, souligne le locataire de l’Elysée. On ne peut pas déchirer tout ce qui a été fait. Il ne faut pas faire de raccourcis, sinon tout est dévalué".

Lire aussi

Le président de la République ne ferme pas la porte à une éventuelle explication avec les Français sur la terrible séquence qui s’est ouverte après la publication du livre. "Tout doit venir à son moment. Chaque chose en son temps", élude-t-il. 


Idem pour la question d’un second mandat, pas encore d’actualité à ses yeux. "Il y a ce qui relève de ma propre décision. Mais il y a le bilan, les actions menées. Il y a encore des difficultés. Il y a encore beaucoup à faire", assure le président. Sa décision est attendue pour début décembre, et visiblement, il n’a pas l’intention d’accélérer son calendrier.

En vidéo

La mise au point : Commment Hollande peut-il sortir la tête de l'eau ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter