Dupont-Aignan, Wauquiez, Lassalle, Le Pen, Ruffin... : quels politiques ont affiché leur soutien aux Gilets jaunes ?

Politique
RÉCUPÉRATION - Rattaché à aucun parti ou mouvement, le mouvement des Gilets jaunes s’est toujours voulu apolitique. Mais il ne peut empêcher certains hommes et femmes politiques de le soutenir, et de s’afficher aux côtés de ses manifestants pour dénoncer la politique d’Emmanuel Macron.

Depuis la première manifestation d'envergure des Gilets jaunes le 17 novembre dernier, tous les partis politiques et leurs représentants ont dit comprendre leur colère et leur ont apporté leur soutien sous différentes formes. Tour d'horizon des principaux soutiens politiques de ce mouvement de grogne.


Dès le 14 novembre, Nicolas Dupont-Aignan s'affichait avec un gilet jaune dans une vidéo postée sur son compte Twitter, et appelait à manifester le 17 novembre. Pour apaiser les mécontentements et mettre fin au "racket gouvernemental", il propose d’annuler toutes les taxes sur les carburants, de mettre en place un prêt à taux zéro pour l’achat d’un véhicule propre fabriqué en France, d’abaisser les taxes de l’essence sur le niveau du diesel ou encore de taxer les gros pollueurs comme les super cargos. 

Du côté des Républicains, on dénonce régulièrement le matraquage fiscal dont sont victimes les Français. Le président du parti Laurent Wauquiez avait d'ailleurs affiché son soutien aux Gilets jaunes en allant à leur rencontre le 17 novembre dernier au Puy-en-Velay. Le 19 novembre au JT de 20H de TF1, il avait demandé au gouvernement d'"annuler les hausses de taxe" pour "sortir de l'impasse". 

En vidéo

Laurent Wauquiez : "Il faut annuler la hausse des taxes, c'est la seule solution qui permette de sortir de l'impasse"

Marion Maréchal en gilet jaune sur les Champs-Elysées

Le Rassemblement national aussi entend la colère des Gilets jaunes. Sa présidente Marine Le Pen a dit à plusieurs reprises qu'elle soutenait le mouvement, qu'Emmanuel Macron traite selon elle avec mépris. Samedi dernier sur les Champs-Elysées, c'est sa nièce Marion Maréchal qui s'est affichée à leurs côtés. Elle a expliqué au Figaro qu’elle n’avait "pas pu s’empêcher" d’aller manifester. "Je me suis dit que ça ferait un petit gilet jaune de plus." Déjà avant la mobilisation du 17 novembre, elle  avait dit "partager l’événement général" contre la hausse des prix des carburants.

Plusieurs députés La France insoumise se sont montrés solidaires avec le mouvement : Jean-Hugues Ratenon en brandissant un gilet jaune à la tribune de l'Assemblée lundi 26 novembre, ou encore François Ruffin en se rendant sur les Champs-Elysées samedi 24. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il répète assez souvent qu'Emmanuel Macron "ne prend pas la mesure de la situation". Il réclame au gouvernement d'annuler la hausse des carburants et de rétablir l'ISF pour récupérer les 3 milliards d'euros manquants.

Jean Lassalle en jaune dans l'hémicycle

Enfin, d'autres parlementaires, plus isolés, se sont démarqués pour leur soutien aux Gilets jaunes. C'est le cas du député Jean Lassalle, qui a revêtu la fameuse tunique dans l'hémicycle ; ou encore de la députée La République en Marche Sonia Krimi, qui a reçu une délégation de manifestants dans sa permanence de Cherbourg en fin de semaine dernière.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter