EDITO. "Juppé et Fillon ne se méfient pas suffisamment de Sarkozy"

Politique
EDITO. Selon Etienne Gernelle, directeur de la rédaction du "Point", "Nicolas Sarkozy ne pense qu'à la primaire. Il est lancé à fond". Il évoque la "naïveté de Juppé et Fillon qui ne se méfient pas suffisamment de lui".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter