Grâce à ses "emmerdes", Edouard Philippe remporte le Grand Prix de l'humour politique

Politique
POLITIQUE - Le jury du prix "Press Club, humour et politique", présidé par Nelson Montfort a été décerné au Premier ministre. François Hollande a, lui, reçu le prix des internautes.

Cette année le Grand prix de l'humour politique 2018-2019 a été remporté par Edouard Philippe. A un journaliste qui lui demandait si tout remontait à Matignon, le Premier ministre avait répondu "Non, seulement les emmerdes." Ce constat, un rien désabusé, lui vaut d'avoir était sélectionné parmi une quinzaine de petites phrases. 


Depuis 2003, le Press Club décerne une série de prix aux hommes politiques et à leur petites phrases. Et cette année, les candidats étaient nombreux. Deux politiques ont même remporté ex-æquo, le Prix de l'encouragement. Benjamin Griveaux, à l’époque porte-parole du Gouvernement, après l’intrusion des Gilets jaunes dans son ministère : "On a eu un début d’année assez rock’n’roll; moi j’ai eu une journée porte ouverte". Et Emmanuel Maurel, eurodéputé socialiste à propos du patron de son parti : "Pour savoir où est Olivier Faure, suivez les sifflets". 

"Nous avons probablement été trop intelligents, trop subtils"

Le Prix du Jury, présidé par Nelson Monfort, a été attribué au sénateur LR Bruno Retailleau : "Si Wauquiez ne parvient pas à se montrer aussi intelligent qu’il l’est, il n’y arrivera pas". Le Prix spécial est attribué à Gilles Le Gendre, Président du groupe LaREM à l’Assemblée à propos des mesures sur le pouvoir d’achat: "Nous avons probablement été trop intelligents, trop subtils". 


Côté lapsus, le prix est décerné à la ministre des Solidarités et de la Santé. Lors des questions au gouvernement, Agnès Buzyn avait commencé son intervention par :  "Monsieur le Président, mesdames et messieurs les retraités…". 

"Emmanuel Macron, j’aurais pu le battre mais je n’ai pas voulu"

Autre lauréat, François Hollande. Primé en 2017, l'ancien président socialiste, reçoit cette année le prix des internautes pour ses "hollanderies". Comme "Emmanuel Macron, j’aurais pu le battre mais je n’ai pas voulu". Ou encore sa réponse à la question de savoir s'il avait regardé la série Netflix House of Cards "Bien sûr ! Que croyez-vous que j’ai fait pendant cinq ans ?" 


Le prix du Jeu de "Miot" (en hommage à Jean Miot, le créateur de ces prix) est attribué à Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, interpellant Edouard Philippe sur la démission refusée de Gérard Collomb : "Nous avons un ministre de l’Intérieur qui est déjà à l’extérieur".


Enfin le prix de l’amour en politique est attribué à Christophe Castaner, à l’époque secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement parlant d’Emmanuel Macron : "Tout en lui est fascinant, son parcours, son intelligence, sa vivacité et même sa puissance physique".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter