Edouard Philippe va rencontrer les trois policiers à moto agressés sur les Champs-Elysées

Politique
GILETS JAUNES - Samedi 22 décembre, "l'acte VI" des gilets jaunes a mobilisé beaucoup moins de monde que le mois précédent, mais la journée a été marquée par de violentes altercations avec les forces de l'ordre. Trois policiers à moto agressés sur les Champs-Elysées reçoivent la visite d'Edouard Philippe ce lundi matin.

Des policiers en moto ont été agressés sur les Champs Elysées, au point que l'un d'eux a sorti son arme pour tenir les manifestants à distance, avant de partir à moto sous des jets de projectile, samedi. Les images de cette altercation ont fait le tour du monde et ont fortement fait réagir le gouvernement.


Édouard Philippe rencontre ce lundi 24 décembre l’unité de policiers motocyclistes dont trois membres ont été violemment pris à partie samedi par des "gilets jaunes" sur les Champs-Élysées, a annoncé Matignon. Le Premier ministre échangera à partir de 11 heures avec "les motocyclistes de la Compagnie de Sécurisation et d’intervention de la préfecture de police engagés dans les opérations de maintien de l’ordre" à la préfecture de police de Paris.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a lui aussi réagi, considérant que les policiers avaient eu "une attitude exemplaire face à des attaques inqualifiables". Deux syndicats de policiers (Unsa, Alternative Police CFDT) ont dénoncé ces violentes agressions sur les forces de l'ordre et cette "tentative de lynchage" sur les trois policiers. 

Suite aux événements, les policiers pris à partie ont décidé de porter plainte. Le parquet de Paris a annoncé dès le lendemain l'ouverture d'une enquête. Confiée au 1er district de la police judiciaire parisienne, l'enquête porte sur des "violences volontaires avec arme en réunion sur personnes dépositaires de l'autorité publique et dégradations de biens publics", a précisé le parquet, sans plus de détails. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter