Election à la présidence LR, mode d'emploi

DirectLCI
DROITE - Le premier tour de l'élection à la présidence du parti Les Républicains est organisé dimanche. Plus de 230.000 adhérents sont appelés à voter physiquement ou en ligne. LCI fait le point sur ce scrutin.

Près d'un an après la tonitruante primaire qui avait abouti à la désignation de François Fillon comme candidat de la droite à la présidentielle, c'est un tout autre scrutin qui se joue ce dimanche au sein du parti Les Républicains. Loin des 4.4 millions d'électeurs de jadis, l'élection à la présidence des Républicains n'est pas ouverte aux sympathisants de droite, mais aux seuls adhérents LR à jour de cotisation au 30 juin 2017, soit près de 235.000 personnes, selon les chiffres établis par Anne Levade, la présidente de la Haute autorité chargée de superviser le scrutin. 


A condition qu'ils viennent voter : l'état-major du parti de droite, fortement fragilisé par les élections passées, et profondément divisé, mise plutôt sur une participation rassemblant au mieux 60.000 à 80.000 adhérents. Ces électeurs devront départager le favori présumé, Laurent Wauquiez, l'ex-fillonniste Florence Portelli et le juppéiste Maël de Calan.

Où et quand ?

Le premier tour de l'élection est prévu du samedi 9 décembre, à 20 heures, au dimanche 10 décembre, à 20 heures. Si un second tour est organisé, il aura lieu du samedi 16 décembre, 20 heures, au dimanche 17 décembre, 20 heures.


Le scrutin est électronique. Les adhérents pourront voter au moyen d'un code personnel et d'un mot de passe reçus à leur domicile, soit en ligne sur www.president-republicains.fr, soit dans l'un des 251 bureaux de vote (dotés d'un ordinateur ou d'une tablette) répartis sur le territoire. Le vote par procuration est interdit. 

Quand connaîtra-t-on les résultats ?

A la clôture du scrutin, dimanche à 20 heures, aura lieu le dépouillement des bulletins papier. Au terme de l'examen des éventuelles réclamations, la Haute autorité proclamera les résultats du premier tour et annoncera les deux candidats restant en lice pour le second tour si aucun n'a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés. "On peut imaginer que nous ayons des résultats avant 21 heures", a précisé cette semaine Anne Levade, la présidente de la Haute autorité. Les représentants de chaque candidat seront présents au siège de LR durant les 24 heures de scrutin, afin de surveiller le déroulement du dispositif et prendre les appels éventuels des électeurs. 


En cas de second tour, la campagne officielle reprendra du 11 décembre, minuit, jusqu'au 15 décembre, minuit. Les résultats définitifs seront donc, dans cette hypothèse, proclamés le 17 décembre après 20 heures. Les résultats détaillés par département, au premier tour comme au second, ne devraient être donnés que le lundi, selon Anne Levade. 

Qui contrôle le scrutin ?

Après les accusations mutuelles d'irrégularités qui avaient entaché l'élection à la présidence de l'UMP fin 2012, lors de laquelle s'affrontaient Jean-François Copé et François Fillon, le parti a mis en place un système de contrôle, effectif lors de l'élection de 2014, puis lors de la primaire de 2016. Ce contrôle est assuré par la Haute autorité.


Dans le cadre du scrutin, la Haute autorité se réunira "en permanence"au siège de LR, à Paris, durant le déroulement des opérations de vote, "se réservant la possibilité de procéder à tout contrôle sur place et sur pièce", indique le guide électoral de LR. Tout électeur aura le droit de contester la régularité des opérations, soit par une réclamation en ligne, soit en faisant inscrire ses observations au procès-verbal des opérations de vote. Les candidats pourront, de leur côté, contester auprès de la Haute autorité dans un délai de 24 heures après la clôture du scrutin. La Haute autorité, qui a le pouvoir d'annuler partiellement ou totalement les opérations de vote, a le dernier mot au sein de LR. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter