Congrès LR : pour quels candidats la hausse des adhésions peut-elle rebattre les cartes ?

Congrès LR : pour quels candidats la hausse des adhésions peut-elle rebattre les cartes ?

MILITANTS - Le parti Les Républicains a gagné près de 20.000 adhérents ces dernières semaines. De nouveaux encartés qui souhaitent participer au congrès qui désignera le candidat de la droite pour la présidentielle. Mais à qui pourrait profiter cette ruée ?

Les compteurs s’affolent chez Les Républicains. Ce mercredi, Christian Jacob s’est félicité que le parti ait dépassé la barre des 100.000 adhérents. Une première depuis longtemps : le mouvement était tombé à 60.000 adhérents en 2019, après en avoir totalisé "237.000 à jour de cotisation il y a cinq ans", rappelait le président LR lundi en conférence de presse. Le nombre d'encartés a considérablement augmenté depuis la décision, le 25 septembre dernier, de désigner le candidat de la droite à la présidentielle lors d'un vote en congrès réservé aux seuls adhérents. 

Toute l'info sur

Élection présidentielle 2022

Alors pour avoir le maximum de chances de l'emporter, tous les concurrents exhortent leurs soutiens à adhérer. Dans le camp de Valérie Pécresse, une vaste campagne de phoning a été lancée, de jeunes volontaires étant chargés d'appeler l'intégralité des 10.000 sympathisants de son mouvement Libres! d'ici le 16 novembre. Côté Bertrand, "on mobilise les référents départementaux, à la fin des meetings, on a des formulaires sur la table" et "si on fait 10 ou 20 adhésions, ça compte", explique un élu à l'AFP.

L’enjeu est de taille pour ces deux candidats qui avaient quitté le parti et n’y comptaient plus de fidèles. Certains voient d'ailleurs une corrélation entre le retour dans le giron de ces deux présidents de région et les chiffres dans certaines fédérations. "Ça mobilise fort dans les fédérations des candidats", assure une élue citée par l'AFP.

Les fédérations des candidats font le plein

Ainsi, pour la seule journée de lundi, LR a enregistré 609 adhésions, dont 182 en Ile-de-France. Deuxième plus grosse fédération, Paris affiche "la plus forte progression de France" avec 1800 adhérents supplémentaires revendiqués, ce que certains relient à l'implantation régionale de la présidente d'Ile-de-France Valérie Pécresse. En Savoie, bastion de Michel Barnier, le nombre d'adhérents a doublé par rapport aux 414 de fin septembre. Dans le Nord, fief de Xavier Bertrand, la hausse dépasse 20% à plus de 2000 militants. Les Alpes-Maritimes, fédération présidée par Eric Ciotti, reste la première de France avec plus de 7000 adhérents.

Lire aussi

Les adhésions pourraient faire bouger les lignes de l'élection, notamment si les sympathisants de Xavier Bertrand et Valérie Pécresse s'inscrivent en masse. Si la base des adhérents qui était toujours inscrite aurait pu leur en vouloir d'avoir quitté le parti et privilégier les candidats comme Michel Barnier et Eric Ciotti, les nouveaux encartés pourraient venir avec d'autres intentions. Ils ont jusqu’au 16 novembre pour adhérer et pouvoir voter au congrès.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Une candidature commune à gauche ? "Ça ne s'improvise pas", répond François Hollande

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'alerte des parents de l'ado électrocutée par son téléphone en prenant un bain

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.