Pourquoi Eric Zemmour débat-il face à Michel Onfray ?

Pourquoi Eric Zemmour débat-il face à Michel Onfray ?

TRÈS CHÈRE PAROLE - Ce lundi soir, Eric Zemmour débattra sur la scène du palais des congrès de Paris face au philosophe Michel Onfray. Les deux hommes exposeront leurs "accords et désaccords" devant 4000 personnes qui auront déboursé plusieurs dizaines d'euros pour les écouter.

"Accords et désaccords". C’est le titre du débat qui opposera le polémiste Eric Zemmour à Michel Onfray, ce lundi 4 octobre, au palais des congrès de Paris. Une soirée organisée par Front populaire, "le site d'actualité des souverainistes" du philosophe, et qui se déroulera à guichet fermé, près de 4000 personnes ayant réservé leur place (entre 24 et 44 euros). 

Après son débat face à Jean-Luc Mélenchon et la soirée qui lui a été consacrée lundi dernier sur LCI, Eric Zemmour poursuit donc ses soirées-débats. Cette fois-ci, il a choisi de le faire sans journalistes, face à quelqu'un avec qui il a l'habitude de débattre. Si les deux hommes ne se sont retrouvés qu'une fois dans une situation similaire à celle de ce soir, en 2015 à Nice, ils se sont souvent rencontrés sur des plateaux de télévision ces derniers mois. Les trois dernières fois, sur CNews, datent de mai 2020, octobre 2020 et mars 2021.

Toute l'info sur

Eric Zemmour, de polémiste à candidat à la présidentielle ?

"On m’a souvent dit que j’étais un Zemmour de gauche", a indiqué Michel Onfray dans un tweet publié sur le compte de son média. "Il y a chez Eric Zemmour au moins deux personnages : celui qui constate le réel, il y a celui qui nous donne des propositions. Ce qui est intéressant, c’est de voir si nous sommes d’accord sur les constats et quels accords, et si nous sommes d’accord sur les propositions et quels types d’accords", a-t-il expliqué pour justifier cet échange. 

Zemmour et Onfray, deux visions opposées ?

Les deux hommes ont-ils vraiment des visions diamétralement opposées de la situation de la France ? Le philosophe, fondateur de l'université populaire de Caen, avait indiqué vendredi dernier sur Europe 1 : "si l’on veut aller très vite, je dis que sur le constat, je suis d’accord avec Zemmour, sur les solutions pas du tout". "Je pense qu'Éric Zemmour se trompe parce que quand on lui montre la lune, lui regarde le doigt", avait-il expliqué. Michel Onfray reproche notamment à Eric Zemmour d'essentialiser le débat, et par exemple de mettre tous les musulmans dans le même sac. "Je ne suis pas pour qu'on aille accabler des islamistes qui ont envie de détruire l'Occident dont ils pensent, avec raison, qu'il est décadent", estimait-il sur Europe 1.

Les deux hommes sont d'accord sur le fait que l'Occident est en déclin, la France en guerre civile et en perte de souveraineté, ou encore que les racines de l'Europe sont judéo-chrétiennes. En revanche, ils diffèrent sur des questions, notamment sociales. Quand Eric Zemmour ne comprend pas que les plus pauvres ne fassent pas l'effort d'acheter français, Michel Onfray réplique qu'ils n'ont pas le choix. Ce dernier est également pour restaurer symboliquement l'ISF, même si cela rapporte peu d'argent à l'État ; et il est pour indexer les allocations familiales aux revenus, contrairement à Eric Zemmour qui estime que ces aides ne sont pas faites pour réduire les inégalités. 

Lire aussi

Stéphane Simon, co-fondateur de Front populaire, a listé parmi les sujets qui seront évoqués par les deux hommes ce soir : l’enfance, la famille, la sécurité, l’immigration, la question de la religion, la guerre de civilisation, la souveraineté, le Frexit, le pass sanitaire ou encore la société de surveillance. Les deux hommes devraient débattre plus de deux heures. Eric Zemmour poursuivra ensuite la soirée avec une séance de dédicaces. Le polémiste est bel et bien en campagne, au moins pour vendre son nouveau livre. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : encore plus de 6000 cas ce jeudi, le nombre de patients hospitalisés en légère baisse

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

François Hollande réagit sur "l'indemnité inflation" du gouvernement : "C'est un bon mécanisme pour quelques mois"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.