Elections départementales : "Les contradictions du Premier ministre sont assez lourdes"

Politique
DirectLCI
Manuel Valls a dit ne pas être touché par les "attaques" et les "rumeurs" émanant de son camp depuis la défaite de la gauche aux départementales, qui laissent présager un difficile travail de rassemblement pour porter la fin du quinquennat. Selon Jérôme Jaffré, directeur du Centre d'Etudes et de Connaissances sur l'Opinion Publique, "le Premier ministre n'en sort pas renforcé, loin de là".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter