Européennes : à 22 ans, Sophie Caillaud est la cadette des têtes de liste

Politique
JEUNESSE - Sophie Caillaud, 22 ans, est la plus jeune tête de liste en lice pour les élections Européennes. Une jeune femme qui mène la candidature du parti Allons Enfants, intégralement composé d'étudiants ou actifs de moins de 30 ans.

Elle est la plus jeune des 33 têtes de liste aux Européennes. A 22 ans, Sophie Caillaud présente sa candidature pour le scrutin qui aura lieu le 26 mai prochain en France. Mais n’y voyez pas une tentative de donner un coup de jeune à son parti. Car Allons Enfants, c'est son nom, n’est composé que d’étudiants et jeunes actifs de moins de 30 ans.

Créé en 2014 afin de "montrer que les jeunes ont leur mot à dire", ce mouvement veut tout d’abord remettre les nouveaux électeurs au cœur du processus politique. Car pour celle qui vient de quitter les bancs de Sciences-Po, c’est "un fait" : sa génération ne se sent pas représentée en politique. "Ce ne sont pas les jeunes qui ne s’intéressent pas à la politique, mais la politique qui ne s’intéresse pas aux jeunes", estimait-elle ainsi en avril dernier lors d’une conférence TEDx. 

Contre "l’obsolescence programmée de la politique"

Profondément européenne, elle reconnaît cependant que l’UE est "un projet ancien". Désormais en "crise", il conviendrait donc de le "remettre au goût du jour". Passée par le bénévolat, elle a notamment intégré le service social de la Croix Rouge française. Dynamique et à l’aise dans ses baskets, la jeune femme est devenue présidente du parti Allons Enfants en septembre 2018. Un poste qu'elle occupe après s'être présentée aux élections législatives de juin 2017 dans la 14e circonscription parisienne. Scrutin pour lequel la novice en politique n'avait alors récolté que 0,46% des voix. 


Mais hors de question de se laisser abattre. Au contraire. Sur la plateforme de ce parti 100% jeunes, on estime que la campagne législative a permis d’acquérir une "notoriété" et de créer des antennes en région. De quoi revenir en force pour lutter contre ce que la benjamine des têtes de liste estime être "l'obsolescence programmée de la politique".

"Enfants" mais pas naïfs. Les membres de ce parti défendent un programme "innovant" afin de "donner un nouveau souffle au Parlement européen". Sur leur site, où se dévoile un Hexagone jaune fluo et des couleurs pop, on peut ainsi le découvrir en deux, dix ou trente minutes, au choix. Au cœur du projet, l’environnement fait office de figure de proue, mais les propositions sont multiples. Elles vont de "développer le circuit court" en politique comme en écologie, à "donner l’initiative législative au Parlement européen". Une liste d’idées "nouvelles" qui reflètent, selon ses membres les "préoccupations de [leur] génération tout en concernant toute la population". 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections européennes 2019 : l'heure des résultats

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter