Européennes : Mélenchon tend la main à Lienemann et Maurel après leur départ du PS

Européennes : Mélenchon tend la main à Lienemann et Maurel après leur départ du PS

Politique
BIENVENUE - Jean-Luc Mélenchon a salué le départ d'Emmanuel Maurel et de Marie-Noëlle Lienemann du Parti socialiste, dimanche au Grand Rendez-Vous Europe 1-CNews. Le patron des députés LFI a jugé qu'il y aurait de la place pour eux dans le cadre de la campagne des Européennes.

Il est prêt à les accueillir à bras ouverts. Jean-Luc Mélenchon, invité dimanche du Grand Rendez-Vous Europe 1-CNews, a lancé plusieurs signaux à Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qui viennent de quitter le Parti socialiste, en vue des élections européennes. 


Alors que ces derniers envisagent de fonder un nouveau mouvement "en convergence avec La France insoumise", selon les mots de la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, le patron des Insoumis a répondu à ces amabilités. Pour lui, la commission électorale LFI mise sur pied en vue des élections de mai prochain pourrait ouvrir ces listes à ces figures de "l'aile gauche", puisqu'il reste "14 ou 15 places à pourvoir". "Un événement tel qu'une scission du PS venant vers nous de manière sincère a sa place" dans une campagne, a ajouté le député LFI, rappelant que c'était à la commission électorale d'en décider. 

"Nous pensons la même chose"

Alors que le député européen Emmanuel Maurel et la sénatrice Marie-Noël Lienemann multiplient les petites attentions à l'égard de LFI, Jean-Luc Mélenchon a assuré que ce rapprochement était le fruit non d'une "ouverture", mais d'une "convergence". "Nous voulions être sûr que nous nous comprenions... Nous nous comprenons car nous pensons la même chose", a-t-il estimé, citant le rejet de la participation française à l'Otan et le choix d'instaurer une "VIe République". 

En vidéo

Marie-Noëlle Lienemann : "François Hollande organise son retour"

"Prenons la mesure de l'événement", a-t-il également expliqué. "Le PS n'a plus d'adresse ni d'aile gauche. C'est un cycle historique de plus de 40 ans qui prend fin. La suite ne s'écrira pas sans la culture socialiste et communiste. Nous proposons un cadre et un label commun [...] Chacun peut y trouver ses actions." Et de conclure qu'avec Maurel et Lienemann, "plusieurs centaines de socialistes ont un lieu où aller. (...) Ce n'est pas la petite équipée de Benoît Hamon."


Ce n'est pas la première fois que Jean-Luc Mélenchon croise la route des deux socialistes en rupture. Le jeune Emmanuel Maurel fut jadis stagiaire auprès de Mélenchon, lorsque ce dernier était sénateur. Quant à Marie-Noëlle Lienemann, elle a animé avec lui, au sein du PS, le mouvement de "La Gauche socialiste", créé il y a vingt-sept ans. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jean-Luc Mélenchon, l'"insoumis"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter