Elections européennes : les "claques" du scrutin

Elections européennes : les "claques" du scrutin

1/5 Les services de Vincent Peillon ont formellement démenti mercredi l'information des Echos.

AFP

2/5 L'ancienne ministre UMP, Michèle Alliot-Marie, est tête de liste pour les élections européennes 2014 dans le grand Sud-Ouest.

AFP

3/5 Edouard Martin – Parti socialiste – Région Est. Baptême du feu raté pour l’ancien syndicaliste de Florange. Tête de liste PS dans la circonscription du Grand Est, Edouard Martin arrive avec 12,8 % en troisième position derrière le FN, Florian Philipp

AFP

4/5 En 1990, celui qui est déjà sénateur de l'Essonne prépare le congrès du Parti socialiste de Rennes. Il ne se doute pas encore que 18 ans plus tard, il quittera avec fracas le PS lors d'un autre congrès (Reims), pour fonder le Parti de gauche.

AFP

5/5 Renaud Muselier - UMP - Région sud-est. La série noire électorale continue pour l'ex-secrétaire d'Etat. Battu à Marseille aux législatives en 2012, Renaud Muselier sort KO du scrutin des européennes. Favori des sondages dans le sud-est, il est netteme

AFP

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

EN DIRECT - Vaccination Covid : un comité scientifique consacré aux thromboses rares mis en place

INFO TF1/LCI - Rentrée scolaire : ce que prévoit le protocole sanitaire à partir de lundi