Européennes : Jadot rejette "les accords d'appareils" et ne veut pas d'une liste commune avec Hamon

Européennes : Jadot rejette "les accords d'appareils" et ne veut pas d'une liste commune avec Hamon

Politique
DirectLCI
FRACTURE - Tête de liste pour Europe Écologie-Les Verts aux élections européennes, Yannick Jadot a confirmé dans le JDD qu'il excluait la possibilité de faire alliance avec l'ex-socialiste et leader du mouvement Génération.s Benoît Hamon. Par ailleurs, il a fixé pour objectif d'obtenir 15% des voix lors du scrutin de 2019.

Il s'était allié à Benoît Hamon après de longs débats lors de la dernière présidentielle. Dans un entretien au Journal du Dimanche ce 19 août, l'écologiste Yannick Jadot, désigné mi-juillet par Europe Écologie-Les Verts (EELV) pour mener la bataille des élections européennes de mai 2019, a expliqué avoir appris de ses "erreurs". "L'échec a été assez retentissant", a-t-il glissé. 


C'est donc sans surprise qu'il a confirmé au JDD exclure la possibilité d'une liste commune avec le mouvement Génération.s de l'ex-socialiste, éliminé dès le premier tour de l'élection présidentielle. "L'élection européenne est le seul scrutin où les électeurs votent par conviction. C'est un vote de clarté. Notre priorité est de rassembler les écologistes autour d'une ligne claire, pas de faire de la vieille politique avec ses accords d'appareils et ses confusions", a-t-il confié au journal. Une manière de couper l'herbe sous le pied à Benoît Hamon, qui assurait encore il y a peu que "le fil n'[était] pas coupé".

Un objectif de voix fixé à 15%

En outre, sur la liste EELV, le maire de Grande-Synthe, Damien Carême "a parfaitement géré le dossier des réfugiés", selon Yannick Jadot, et doit être "aux avant-postes" pour défendre la liste écologique lors du scrutin européen. Sur les chances d'Europe Écologie-Les Verts, il se veut plutôt optimiste "Nous avons un potentiel énorme. Nous pouvons viser les 15% aux européennes."  "Jamais l'écologie n'aura autant irrigué la société, les entreprises, les initiatives citoyennes", a-t-il insisté. Pour rappel, es écologistes se sont donnés rendez-vous à Strasbourg du 23 au 25 août, pour des Journées d'été européennes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter