Elections législatives partielles dans le Doubs : "La réponse du "ni-ni" ne suffira pas" selon Hervé Mariton

DirectLCI
Le 8 février 2015, les électeurs de la 4e circonscription du Doubs devaient choisir entre le socialiste Frédéric Barbier ou la frontiste Sophie Montel lors des élections législatives partielles. Le candidat socialiste l'a emporté, malgré les consignes du "ni-ni" prôné par l'UMP qui avait fait polémique dans ses propres rangs. Pour le député UMP Hervé Mariton, cette dernière ne doit pas "être une doctrine".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter