Benjamin Griveaux officiellement candidat à l'investiture LaREM pour les municipales à Paris

Politique

LA BATAILLE DE PARIS - L'ancien porte-parole du gouvernement a officiellement annoncé sa candidature à l'investiture LaREM pour les élections municipales à Paris. "Je suis candidat pour que les Parisiens retrouvent le plaisir et la fierté de vivre à Paris", a-t-il déclaré dans un café du 11e arrondissement de la capitale.

Benjamin Griveaux a mis fin, ce jeudi soir, à "un suspense absolument insoutenable". "Je suis candidat pour que les Parisiens retrouvent le plaisir et la fierté de vivre à Paris" a déclaré l'ancien porte-parole du gouvernement, abandonnant l'ironie pour retrouver son sérieux.

Dans un café situé place de la République, devant une centaine de soutiens, il a promis de porter "un projet profondément écologique", et a appelé à "en finir avec l'incessante alternance gauche-droite dont on ne comprend plus le sens".

Lire aussi

Interrogé sur un éventuel soutien du président de la République, celui qui est aux côtés d'Emmanuel Macron depuis ses débuts est resté prudent. "Je me garderai bien de le faire parler", a-t-il répondu.

Encore cinq candidats à l'investiture en lice

Pour briguer l'investiture LaREM, Benjamin Griveaux devra affronter son ancien collègue Mounir Mahjoubi, les députés Cédric Villani et Hugues Renson, et l'élue du 4e arrondissement Anne Lebreton. Le sénateur de Paris Julien Bargeton, un temps candidat, a apporté son soutien à Benjamin Griveaux dès mercredi. La Commission nationale d'investiture de La République en marche doit trancher en juin, mais il se pourrait qu'Emmanuel Macron prenne lui-même cette décision en coulisses.

Selon un sondage Ifop-Fiducial publié dimanche, Anne Hidalgo devancerait légèrement le candidat LaREM au premier tour des  municipales. S'il devait être choisi, Benjamin Griveaux recueillerait 22% des intentions de vote, contre 24% pour la maire PS sortante. L'écart en faveur de cette dernière augmenterait légèrement dans l'hypothèse où Mounir Mahjoubi était le candidat de la majorité (23% contre 20%).

Lire et commenter