Elections municipales : Castaner écarte le vote par correspondance pour des raisons de "sécurité"

Elections municipales : Castaner écarte le vote par correspondance pour des raisons de "sécurité"

DÉCRYPTAGE - Ce vendredi 22 mai, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que le second tour des municipales se tiendrait le 28 juin. Parallèlement, le ministre de l'Intérieur a rejeté la possibilité de voter par correspondance, méthode réclamée par certains maires. LCI fait le point.

"Le vote par correspondance a été supprimé en 1975 car il prêtait à manipulation". Christophe Castaner s'est montré formel : il n'y aura pas de recours au vote par correspondance pour le scrutin du second tour des élections municipales, reprogrammé au 28 juin prochain. Le ministre de l'Intérieur a précisé que ce vote par internet posait des problèmes de "sécurité" et concernant "l'identité des électeurs". Le refus du ministre est renforcé par le fait que l'échéance est trop proche pour mettre en place une plateforme nationale performante de vote en ligne. 

Le recours à ce mode de scrutin avait notamment été proposé par le maire de Nancy, Laurent Hénart, dans un courrier au Premier ministre. L'élu y faisait valoir que "l'épidémie est toujours en cours", ce qui "suscite une peur légitime" chez les Français. Le président du Mouvement radical estimait donc impératif que l'organisation de ces élections prévoie "la possibilité de vote par correspondance"

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Le vote à correspondance, c'est quoi?

Lire aussi

Le vote par correspondance est une modalité pas forcément très connue du grand public. Dans sa version traditionnelle, l'électeur reçoit le matériel électoral directement chez lui. Celui-ci comprend des bulletins de vote, une enveloppe, un formulaire d'informations personnelles et une enveloppe d'expédition. L'enveloppe contenant le bulletin doit être expédiée, avec le formulaire, à une adresse définie par le biais de l'enveloppe d'expédition. 

Ce type de vote est par exemple possible pour les Français de l'étranger lors des élections législatives. L'adresse à laquelle la personne votante doit remettre l'enveloppe est, dans ce cas-là, le consulat.

Le vote par correspondance peut également se faire par internet. Ce qui reste assez rare pour des raisons de sécurité évidentes. En principe, des plateformes sont prévues à cet effet. Elles sont ajustées pour chaque scrutin en fonction des conditions de celui-ci. Là encore, le vote en ligne peut en principe être utilisé lors des élections législatives par les Français de l'étranger. Mais cela n'a pas été le cas en 2017, à cause de craintes accrues de cyberattaque. Un tel dispositif nécessiterait par ailleurs un temps conséquent pour être généralisé à l'échelle nationale, ce qui rend impossible sa mise en oeuvre pour le 28 juin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.