Municipales et coronavirus : Edouard Philippe tente de rassurer les maires sur le déroulement du scrutin

Municipales et coronavirus : Edouard Philippe tente de rassurer les maires sur le déroulement du scrutin
Politique

BONNES PRATIQUES - Toujours placée en stade 2 avec une très forte probabilité de passer au stade 3 dans les prochains jours, la France se prépare à une propagation de l'épidémie de coronavirus, tandis que doivent se tenir les élections municipales le week-end prochain et le suivant. Dans une lettre adressée aux maires de France, Edouard Philippe rappelle les bonnes pratiques sanitaires à adopter en vue de la tenue des votes.

Comment concilier la tenue des élections municipales, qu'il n'est pas question d'ajourner, avec l'épidémie de coronavirus ? Dans une lettre adressée le 7 mars dernier aux maires de France, Edouard Philippe tente de rassurer les édiles, alors que l'épidémie de Covid 19 semble gagner du terrain et que les élections municipales doivent se tenir les 15 et 21 mars prochains.  

Dans cette missive, le Premier ministre explique la stratégie du gouvernement "visant à ralentir l'introduction du virus et sa propagation" tout en permettant "la continuité de la vie économique et sociale de la Nation, et à favoriser la résilience de la communauté nationale". "Les élections constituent (...) un moment de respiration démocratique essentiel. Il n'est donc pas question de les reporter", poursuit-il. En d'autres termes, épidémie ou pas, les élections vont se tenir. 

Lire aussi

Des recommandations sanitaires précises

Différents ministères ont planché sur les mesures et la façon dont le scrutin pourrait se tenir dans les bureaux de vote de France. Edouard Philippe encourage ainsi les personnes qui y œuvreront à respecter les "mesures barrières" (lavage des mains, éviter les embrassades...). Ces mesures pourront être affichées à l'entrée des bureaux de vote. 

Concernant les surfaces contaminées et donc contaminantes que sont les bulletins de vote, les stylos utilisés pour l'émargement ou encore le nettoyage des machines à voter, ainsi que celui des bureaux, des recommandations seront émises par la Place Beauvau en lien avec le ministère de la Santé. Le port du masque pour des raisons de santé sera autorisé, mais "il appartiendra à chaque président de bureau de vote de prendre en compte, dans les modalités de contrôle d'identité, les électeurs concernés, les circonstances particulières qui les conduisent à porter un masque", explique Edouard Philippe. 

Alors que le gouvernement a interdit les rassemblement de plus de mille personnes dans un lieu confiné, le ministre de l'Intérieur devra faire "des recommandations relatives à l'organisation physique des bureaux de vote". Le tout pour éviter ou limiter les situations de promiscuité prolongée dans les files d'attente. Selon Edouard Philippe, "les électeurs pourront être invités à utiliser l'ensemble de la plage horaire d'ouverture des bureaux de vote" afin d'éviter une trop grande affluence à certaines heures. 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

La crainte du gouvernement est que certains électeurs renoncent à se rendre aux urnes par crainte d'une contamination éventuelle. Ainsi, le Premier ministre l'assure : "une attention particulière sera apportée aux procurations". "Le ministère de l'Intérieur précisera prochainement dans une instruction aux préfets les modalités de renforcement du dispositif permettant leur recueil". 

Le but sera de "faciliter l'exercice de vote" pour les personnes incapables de se déplacer, mais aussi de "limiter les risques pour les personnes vulnérables accueillies dans des hébergements collectifs". En conclusion de cette lettre, Edouard Philippe l'assure : les maires auront un accès renforcé aux services des préfectures des départements concernés. Celles-ci seront l'interlocuteur privilégié des mairies tant sur la situation sanitaire du pays que sur "les éclaircissements et recommandations nécessaires", indique le chef du gouvernement. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent