Régionales 2021 : quels sont les candidats et les enjeux politiques dans les Hauts-de-France ?

Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France

SCRUTIN DES 20 ET 27 JUIN - Favori des sondages, Xavier Bertrand sera-t-il réélu dans les Hauts-de-France, et mis en orbite pour la présidentielle ? Quels rôles joueront la majorité et la gauche dans ce scrutin ? On fait le point.

Dans les Hauts-de-France comme en Paca et en Bourgogne-Franche-Comté, le scrutin devrait se jouer entre la droite et l'extrême droite, respectivement emmenées par Xavier Bertand et Sébastien Chenu. Sans réels espoirs de l'emporter, la majorité ne semble être là que pour affaiblir ses futurs adversaires à la présidentielle. Et la gauche, bien qu'unie du PS à La France insoumise, n'apparaît pas en mesure de jouer les trouble-fêtes. 

Toute l'info sur

Les élections régionales et départementales 2021

Quelles sont les principales têtes de liste ?

Xavier Bertrand, 56 ans. L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy joue son avenir politique sur ces élections. Il a déjà prévenu que s’il n’était pas réélu il quitterait la vie politique. En revanche, si les électeurs lui font confiance, il briguera l’investiture LR pour l’élection présidentielle de 2022 et apparaîtra comme l'un des favoris.  

Laurent Pietraszewski, 54 ans. Avant d'entrer en politique, l'ex-député du Nord a fait carrière chez Auchan. Plus vraiment sur le devant de la scène depuis le début de la crise sanitaire, le secrétaire d’État chargé des retraites et de la santé au travail a pour mission de ravir la région à Xavier Bertrand, et d'empêcher le RN de l'emporter. Il aura quatre membres du gouvernement sur sa liste : le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, la ministre déléguée chargée de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher, et le ministre délégué chargé des Petites et moyennes entreprises Alain Griset. 

Karima Delli, 42 ans. L'écologiste née à Roubaix et députée européenne est la seule à avoir réussi une union de la gauche regroupant le Parti socialiste, le Parti communiste, Europe Écologie-Les Verts, La France insoumise et les Radicaux de gauche. 

Sébastien Chenu, 48 ans. Le député du Nord et porte-parole du Rassemblement national, transfuge de l'UMP, devra faire mieux que Marine Le Pen il y a six ans - elle était arrivée en tête au premier tour avec 40,64% des voix, avant de s’incliner face à Bertrand au second tour. Il connaît bien ce territoire, puisqu'il a été adjoint au maire de Beauvais de 2001 à 2014, et est conseiller régional depuis 2016.

Quels sont les principaux enjeux politiques ?

Contrairement à la région Paca, LaREM n'a pas formé d'alliance avec la droite pour faire barrage au Rassemblement national. Car outre sa bataille contre Marine Le Pen, le but de la majorité est également d'affaiblir Xavier Bertrand, et de ne pas le placer en position de force à un an de la présidentielle de 2022. En cas de triangulaire au second tour, les marcheurs souhaitent que l'ancien membre des Républicains sollicite leur soutien et apparaisse "Macron-compatible". Mais ce dernier pourrait ne pas céder, et faire porter à la majorité la responsabilité d'une victoire du RN.

Quant à la gauche, elle devra montrer que son alliance peut fonctionner, alors que ses dirigeants ont bien du mal à s'entendre au niveau national en vue d'une candidature commune en 2022. Son but est d'installer de nouveau des élus au Conseil régional, alors qu'il n'y en a plus depuis 2015. 

Lire aussi

Que disent les sondages ?

Selon un sondage Ifop Fiducial pour LCI publié ce 20 mai, Xavier Bertrand arriverait en tête des intentions de vote (35%) devant Sébastien Chenu (32%), Karima Delli (20%) et Laurent Pietraszewski (10%). En cas de maintien des quatre listes au second tour, le président sortant l'emporterait également avec 36% des voix, contre 32% pour le RN, 20% pour l'union de la gauche et 12% pour la majorité présidentielle. Un sondage Ipsos pour France Télévisions et Radio France publié le 5 mai arrivait aux mêmes résultats ; Xavier Bertrand était déjà donné en tête des intentions de vote devant Sébastien Chenu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

John McAfee, créateur de l'antivirus du même nom, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

EN DIRECT - Covid-19 : "Le variant Delta arrive, nous devons tous être vigilants", alerte Emmanuel Macron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.