Elysée : Evelyne Richard, l'autre première dame

RENCONTRE - Evelyne Richard, doyenne de l'Elysée en charge des voyages officiels avec la presse, prend cette année sa retraite, à 73 ans. Présente au palais depuis Georges Pompidou, elle a raconté ce samedi 4 novembre sur le plateau de LCI une carrière passée auprès de sept présidents Français successifs.

Elle a passé un demi-siècle dans les arcanes de l'Elysée. Ce samedi 4 novembre sur LCI, c'était pourtant la première fois qu'elle passait à la télé. Elle, c'est Evelyne Richard. Son nom et son visage ne vous disent peut-être rien, mais c'est pourtant cette dame qui a organisé, en véritable cheffe d'orchestre, les voyages officiels des journalistes auprès de sept présidents français consécutifs, afin que dans votre poste de télévision, vous ayiez accès aux images de ces déplacements. 


Cette année, à 73 ans, Evelyne Richard prend sa retraite. L'occasion pour LCI de l'inviter sur son plateau pour l'écouter raconter - sans briser un quelconque secret d'Etat - les coulisses des déplacements officiels, de Georges Pompidou à Emmanuel Macron, en passant donc par Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et François Hollande. 

Evelyne Richard ne sera pas remplacée

D'abord étudiante en droit, Evelyne Richard débute à l'Elysée en 1969 dans l'équipe de campagne de Georges Pompidou. Rapidement, elle devient responsable des voyages officiels pour les équipes de presse. Parmi les confrères, nombreux sont ceux qui se souviennent d'une personnalité agréable mais inflexible, qui se démène dans tous les pays pour faciliter l'accès de la presse aux déplacements des chefs d'Etat Français. 


"En mai 1981", se souvient Pierre Favier, qui couvrait l'Elysée pour l'AFP, "les socialistes se méfient d'elle, ils pensent qu’elle est de droite, se demandent si elle sera loyale au nouveau pouvoir. Cela n'a duré que quelques jours, ils se sont vite rendu compte qu’ils ne savaient pas faire sans elle". "Elle EST l'Elysée", se souvient-on encore du côté de Guillaume Bazaille, ex-conseiller presse de Nicolas Sarkozy. "Nous avons apporté des changements mais il fallait s’appuyer sur ce que représente l’Elysée en France et à l'international. Elle en était le pilier. Si la presse travaille dans les meilleures conditions, c'est un meilleur rendu pour les présidents et l’image de la France". Mais après son départ, Evelyne Richard ne sera pas remplacée. L'Elysée affirme ainsi à l'AFP : "Les attachés de presse gérant "le fond et la forme, on maîtrise mieux les deux quand on a une vue d'ensemble. Elle était sur un modèle qui n'existe plus".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Emmanuel Macron dans la course à l'Elysée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter