Emmanuel Macron à Jarnac : les 3 dates de l'hommage à François Mitterrand en 2021

Emmanuel Macron à Jarnac : les 3 dates de l'hommage à François Mitterrand en 2021

COMMÉMORATIONS - Emmanuel Macron se rend à Jarnac vendredi pour se recueillir sur la tombe de François Mitterrand, disparu il y a 25 ans. Un moment de recueillement qui ouvre la voie à une année d'hommages à l'ancien président de la République.

Après l'année de Gaulle, célébrée tout au long de 2020 à l'occasion des 130 ans de sa naissance et des 80 ans de l'Appel du 18 Juin, place à l'année François Mitterrand. Emmanuel Macron, adepte des commémorations républicaines, compte rendre cette année un triple hommage à l'ancien président socialiste, décédé il y a 25 ans.

Ce vendredi 8 janvier, le chef de l'État est attendu à Jarnac, ville de naissance de François Mitterrand. Il doit se recueillir sur la tombe de son prédécesseur, mort le 8 janvier 1996, huit mois après avoir quitté le pouvoir. Aucune prise de parole n'est prévue lors de ce déplacement, qui sera "un temps d'hommage et de recueillement", a indiqué l'Élysée à LCI. 

Emmanuel Macron déambulera dans les rues de Jarnac, avant de se rendre dans la maison natale de François Mitterrand, lieu symbolique où l'ancien président a passé une partie de son enfance, transformé en espace de mémoire.

Toute l'info sur

La présidence Macron

Lire aussi

Deux dates symboliques : 10 mai, 9 octobre

Deux autres moments-clés rythmeront les célébrations autour de François Mitterrand. La première date est le 10 mai, qui correspondra aux 40 ans de son élection à la présidence de la République, et donc à la victoire historique de la gauche en France. 

La seconde date est le 9 octobre, qui marquera le 40e anniversaire de la promulgation de la loi portant l'abolition de la peine de mort, probablement l'héritage le plus marquant du président socialiste, resté au total 14 ans au pouvoir malgré deux cohabitations avec la droite. 

S'il n'est pas un héritier du socialisme, Emmanuel Macron n'a jamais renié l'héritage de l'ancien chef de l'État, amoureux comme lui de littérature, et qui s'est glissé comme lui dans des institutions de la Ve République faisant la part belle à la fonction présidentielle. "Le président de la République apprécie Mitterrand l'Européen et a toujours fait sienne la formule 'le nationalisme, c'est la guerre'", fait savoir l'entourage du chef de l'État. Pour Emmanuel Macron, il est aussi "l'homme qui a aboli la peine de mort, qui a banalisé les alternances politiques et contribué à l'apaisement de notre société démocratique", explique la même source. 

Emmanuel Macron veut aussi, à travers cette année de commémorations, "regarder la complexité du personnage et de son parcours". Après avoir travaillé dans l'administration sous le régime de Vichy puis avoir été décoré de la Francisque du maréchal Pétain, François Mitterrand avait rejoint la clandestinité et la Résistance courant 1943. Un parcours sinueux qui n'avait été révélé que tardivement dans la vie de l'ancien chef d'État. 

Depuis son élection, Emmanuel Macron a déjà rendu hommage à Jacques Chirac, décédé le 26 septembre 2019, et à Valéry Giscard d'Estaing, mort le 2 décembre 2020. Des commémorations qui doivent "être l'occasion de construire un imaginaire commun", estime l'entourage présidentiel, puisque "la République est transmission" et que le chef de l'État est "dépositaire du legs de ses prédécesseurs"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : le ministre des PME ne pense pas qu'il y aura d'impact "significatif"

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter