Emmanuel Macron appelle les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros pour compenser la diminution des APL

DirectLCI
APL - Lors d'un discours face aux préfets, Emmanuel Macron a formellement demandé aux propriétaires de baisser les loyers dès le 1er octobre. Une demande cherchant à compenser la future baisse des APL.

Alors que le gouvernement va baisser les aides personnalisés au logement (APL) de 5 euros le 1er octobre, Emmanuel Macron souhaite que tous les propriétaires baissent les loyers de 5 euros pour compenser. Cette demande du Président survient après un été de polémique sur cette baisse annoncée par le gouvernement.

Lors d’un discours devant les préfets, le président a en effet demandé aux propriétaires de baisser dès le 1er octobre prochain de baisser de 5 euros les loyers. "J'appelle publiquement tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros par mois", a déclaré le président de la République, qui s'est dit "surpris du silence collectif" et de l'absence d'appel "aux bailleurs sociaux, aux propriétaires à baisser le prix du logement". "C'est cela la responsabilité collective", a-t-il dit. La demande peut surprendre surtout que dans les faits, les propriétaires n’ont aucune obligation légale d’obéir à cette demande d’Emmanuel Macron.


Dans un entretien au Point paru la semaine dernière, Emmanuel Macron envisageait d'aller au-delà de la baisse controversée de 5 euros des APL "mais seulement dans le cadre d'une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers".


En juillet, le gouvernement avait confirmé son intention de baisser de 5 euros les APL pour les trois derniers mois de l’année 2017. Cette annonce avait été justifiée par l’absence de fonds suffisants pour financer les APL jusqu’à la fin de l’année. La décision avait entrainé une cascade de critiques des syndicats étudiants et de la classe politique notamment.

Les aides personnelles au logement bénéficient au total à 6,5 millions de ménages français, dont beaucoup d'étudiants (environ 800.000), et coûtent 18 milliards d'euros par an au budget de l'État.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter