Emmanuel Macron au Mémorial de la Shoah : "Nous élèverons nos enfants dans le souvenir et la vigilance"

Emmanuel Macron au Mémorial de la Shoah : "Nous élèverons nos enfants dans le souvenir et la vigilance"
Politique

75 ANS DE LA LIBÉRATION DES CAMPS - Le chef de l'Etat a promis de "traquer l'antisémitisme et le racisme sous toutes ses formes" lors de l'inauguration du "Mur des Noms" rénové au Mémorial de la Shoah, lundi à Paris. "Cet antisémitisme qui revient n'est pas le problème des juifs, c'est le problème de nous tous", a-t-il insisté.

"Nous ne céderons rien." Emmanuel Macron a promis à nouveau de poursuivre la lutte contre l'antisémitisme en France, lors d'un discours tenu lundi à l'occasion de l'inauguration du Mur des Noms au Mémorial de la Shoah, à Paris, en marge du 75e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz. 

Comme il l'avait fait la semaine précédente durant son déplacement en Israël, le chef de l'Etat a martelé que "cet antisémitisme qui revient n'est pas le problème des juifs, mais le problème de nous tous. C'est la négation de notre héritage, de nos idéaux". 

"Insupportable regain"

"Qui ne voit l'insupportable regain de l'antisémitisme en Europe, en France ?" a lancé le président de la République, estimant que cet antisémitisme prend "le masque nouveau de la haine islamiste, de l'antisionisme". 

"Aujourd'hui encore, des hommes, des femmes, des enfants sont méprisés, frappés, parfois tués", a-t-il ajouté, alors que viennent d'être publiés les dernières statistiques inquiétantes des actes racistes et antisémitisme sur le territoire français. 

Lire aussi

Un travail de mémoire "sans doute sans fin"

En vidéo

Mémorial de la Shoah : "Nous ne céderons rien", promet Macron

En évoquant "les 75.568 noms" gravés sur le Mur des Noms du Mémorial de la Shoah, Emmanuel Macron a jugé indispensable de "tout savoir pour tout dire, pour ne rien oublier", évoquant "la quête inlassable de milliers d'hommes et de femmes qui ne laisseront pas s'éteindre la flamme du souvenir". 

"Ce travail n'est pas terminé, il est sans doute sans fin", a-t-il ajouté. "Il faut collecter les traces et les preuves pour lutter contre l'oubli". A ce titre, le chef de l'Etat a appelé les Français à "apporter leurs archives" au Mémorial afin d'apporter des éclairages nouveaux à la connaissance de la Shoah. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent