Emmanuel Macron célébrera les 75 ans du débarquement de Provence avec Sarkozy, Ouattara et Condé

Politique
CÉRÉMONIE - Emmanuel Macron participera jeudi à la cérémonie du 75e anniversaire du débarquement de Provence à Saint-Raphaël  (Var), première sortie officielle du président de la République en France  depuis le début de sa villégiature d'été au Fort de Brégançon. L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy ainsi que le président ivoirien Alassane Ouattara ou le président guinéen Alpha Condé.

 C'est un tournant de la Seconde Guerre mondiale en France qu'Emmanuel Macron célèbrera jeudi, à la nécropole de Boulouris, où reposent 464 combattants  de la 1ère armée française. Le président français participera jeudi à la  cérémonie du 75e anniversaire du débarquement de Provence.


A ses côtés, des vétérans, ainsi que les présidents  ivoirien Alassane Ouattara et guinéen Alpha Condé, et l'ancien président Nicolas Sarkozy.


Pour Emmanuel Macron, qui s'est fait très discret depuis son arrivée au  fort de Brégançon le 25 juillet, il s'agira de la première sortie officielle  depuis le début de ses vacances, hormis un bref aller-retour à Tunis le 27  juillet pour assister aux funérailles nationales du président tunisien Béji  Caïd Essebsi.

Saluer l'engagement des soldats des anciennes colonies

 

Le 15 août 1944,  les  forces alliées (450.000 hommes, dont 250.000 Français venus majoritairement de  l'armée d'Afrique) se sont lancées à l'assaut des positions tenues par les Allemands. Deux jours plus tard, Hitler ordonnait le repli des troupes allemandes du Midi, sauf à Toulon et Marseille. Les 2 villes ont été libérées les 27 et 28 août. Le 12 septembre 1944, les troupes du débarquement de Provence rejoignaient celles du débarquement de Normandie à Montbard en Côte d'Or.


 La cérémonie prévoit la lecture d'un texte par David Diop, Prix Goncourt  des Lycéens 2018, et d'un témoignage de vétéran par une lycéenne.  Traditionnellement, la commémoration du débarquement en Provence est  l'occasion de saluer la contribution des soldats des anciennes colonies  françaises à la Libération. Les troupes incluaient 260.000 combattants de la  1ère armée française dirigée par le général de Lattre de Tassigny, composée  principalement de soldats venus d'Afrique du Nord et subsaharienne.


Lors du 50e anniversaire, 18 pays africains avaient été représentés et pour  le 60e, une quinzaine de chefs d'Etat d'Afrique noire et du Maghreb étaient  présents, rendant hommage notamment aux tirailleurs sénégalais et algériens,  goumiers et tabors marocains, pieds-noirs ou encore marsouins du Pacifique et  des Antilles qui participèrent à l'opération "Dragoon".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter