"Tour de France" d'Emmanuel Macron : "C'est toujours utile d'aller sur le terrain", justifie Marc Fesneau

"Tour de France" d'Emmanuel Macron : "C'est toujours utile d'aller sur le terrain",  justifie Marc Fesneau

POLITIQUE - Invité de la matinale de LCI ce mercredi matin, le ministre chargé des Relations avec le Parlement et aussi candidat, tête de liste pour la région Centre-Val de Loire, Marc Fesneau est revenu sur les débats qui agitent la campagne des régionales.

"La vie ne s'arrête pas pendant les campagnes électorales." Interrogé par Jean-Michel Aphatie sur le déplacement d'Emmanuel Macron à Saint-Cirq-Lapopie, dans le Lot, dans le cadre de son tour de France, Marc Fesneau s'est dit confiant sur le fait que cela n'interférerait pas avec la campagne des élections régionales. 

"Il est président de la République, il y a trois semaines de campagne, il peut faire deux ou trois déplacements, sans énerver qui que ce soit. La vie ne s'arrête pas pendant les campagnes électorales", a affirmé le ministre chargé des relations avec le Parlement. Justifiant par la même occasion la nécessité pour le chef de l'Etat de faire du terrain : "Emmanuel Macron a toujours été à l'écoute des territoires, je pense que c'est toujours utile d'aller sur le terrain."

Toute l'info sur

L'interview Politique

"Nous soutenons Muselier"

Marc Fesneau est aussi candidat, tête de liste, soutenu par la majorité présidentielle, pour les régionales en Centre-Val de Loire. Questionné sur cette campagne qu'il juge "particulière", car la première post-déconfinement, il affirme vouloir "changer la politique dans cette région gouvernée par la même équipe depuis 23 ans" : "Le temps est venu d'une alternance." 

Le ministre a aussi laissé entendre qu'il ne démissionnerait pas forcément en cas de défaite électorale. "Je prends mon risque et ce n'est pas dans mes mains (...) C'est dans les mains du président de la République (...) Il n'y a pas de positions de principe", a poursuivi Marc Fesneau, avant de conclure, "la vie démocratique mérite des combats électoraux et la vie démocratique mérite qu'on s'attache aux combats dans l'ordre où ils sont (...) je prends mon risque sans aucune difficulté." 

Lire aussi

Le candidat a également rappelé son soutien au président sortant de la région Paca Renaud Muselier face au candidat du Rassemblement National de Thierry Mariani. "Évidemment, nous soutenons Renaud Muselier, ça me parait logique compte tenu de l'accord qui a été noué (...) et pour la région PACA, le meilleur choix, y compris compte tenu du bilan, c'est Renaud Muselier." 

Marc Fesneau a aussi voulu mettre en garde contre l'éventualité de voir le Rassemblement National à la tête d'une région, "il faut prendre garde de ne pas jouer avec le feu", le 20 juin "tout le monde sera face à ses responsabilités."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

30 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône toujours en alerte canicule

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Disparition de Delphine Jubillar : ce qui a décidé les enquêteurs à placer son mari Cédric en garde à vue

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

VIDEO - Sortie hors de l'ISS de Thomas Pesquet : tout ne s'est pas passé comme prévu

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.