Emmanuel Macron giflé : "Cela ne change rien" aux prochains déplacements présidentiels

Emmanuel Macron giflé : "Cela ne change rien" aux prochains déplacements présidentiels

SÉCURITÉ - Après la gifle reçue par Emmanuel Macron lors d'un déplacement dans la Drôme, mardi 8 juin, l'Élysée a assuré à LCI qu'il n'était pas question de modifier les prochaines sorties présidentielles.

Une gifle - ou plutôt une "tentative de coup", selon la version de l'Élysée - n'y changera rien. Malgré l'agression dont a été victime Emmanuel Macron, mardi 8 juin en milieu de journée lors d'un déplacement à Tain-l'Hermitage (Drôme), l'exécutif a réfuté toute volonté de modifier les plans présidentiels pour les jours et les semaines à venir. 

"Cela ne change rien au déplacement du jour, ni aux prochains", a assuré à LCI l'entourage du chef de l'État. "On ne va pas modifier la sécurité à cause de cela." Si l'exécutif refuse de "banaliser" l'événement, il rappelle que "le risque zéro n'existe pas, y compris les atteintes physiques. On ne peut pas mettre de grille entre le Président et les gens. Il y a même des déplacements où il y a des suspicions d'armes. Il y a un risque de prendre un coup, voire pire. On vit avec".

Toute l'info sur

Emmanuel Macron giflé lors d'un déplacement dans la Drôme

Emmanuel Macron a d'ailleurs poursuivi, en effet, ses déambulations à la rencontre des habitants dans les rues de Valence, mardi après-midi. Des échanges qui se sont déroulés de façon sereine. 

Tour de France

Il faut dire qu'Emmanuel Macron est lancé, tout au long du mois de juin, dans une série de déplacements à travers le pays afin de "prendre le pouls" des Français après 15 mois de crise sanitaire, comme il l'avait promis dans une interview donnée à la presse régionale fin avril. Pas question, pour lui, de modifier un agenda censé accompagner le retour à la "vie normale" des Français et permettre au chef de l'État de définir les priorités de la fin de son quinquennat. 

Lire aussi

"Ce n'est pas une tentative de gifle qui va effacer les milliers d'applaudissements", a assuré la même source à LCI, refusant de voir dans l'incident du jour une marque d'impopularité du président de la République. "Il y a des applaudissements à tous les déplacements", ajoute-t-elle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

EN DIRECT - Affaire Delphine Jubillar : le mari de l'infirmière mis en examen pour "meurtre aggravé"

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.