Emmanuel Macron rendra hommage à 20h à Valéry Giscard d'Estaing, "immense serviteur de l'État"

Emmanuel Macron rendra hommage à 20h à Valéry Giscard d'Estaing, "immense serviteur de l'État"

HOMMAGE - Le Président a rendu hommage jeudi à son prédécesseur Valéry Giscard d'Estaing. Le chef de l'État a salué la mémoire d'un "immense serviteur de l'Etat" et à un "grand Européen". Un communiqué doublé d'une allocution officielle à 20h.

"Les orientations qu'il avait données à la France guident encore nos pas." Souvent comparé à son prédécesseur, Emmanuel Macron a rendu un vibrant hommage à Valéry Giscard d'Estaing, décédé mercredi 2 décembre. L'actuel président a salué dans un communiqué "cet immense serviteur de l'État", qui "œuvra pour l'intérêt général pendant 65 ans, à toutes les échelles de la Nation. Qu'importait la fonction pourvu qu'il serve la France". A cet hommage publié ce jeudi matin succédera, dans la soirée, une allocution officielle, à 20h, à suivre sur TF1 et LCI. 

"Valéry Giscard d’Estaing fut aussi un homme politique engagé qui sut convaincre les Français par son dynamisme et sa vision", a également souligné Emmanuel Macron, retraçant le parcours de l'ancien président, engagé en 1944 dans la Libération de Paris, polytechnicien, énarque, ministre sous de Gaulle et Pompidou lorsqu'il œuvra "à la politique d'indépendance énergétique du pays"

Toute l'info sur

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à l'âge de 94 ans

L'ancien président français Valéry Giscard d'Estaing est mort

Lire aussi

Un intense moment de réformes- Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a rendu tout particulièrement hommage à celui qui, élu à 48 ans à la présidence de la République, fit de son mandat "un intense moment de réformes", "sut moderniser la fonction de chef de l’État et 'regarder la France au fond des yeux'". "Son septennat transforma la France", a-t-il ajouté, évoquant le vote à 18 ans et l'interruption volontaire de grossesse, mais aussi sa contribution "à stabiliser la vie politique et économique internationale en fondant le G7"

"Valéry Giscard d’Estaing fut aussi, et de plus en plus, un grand Européen", a enfin rappelé Emmanuel Macron, citant la création du Conseil européen, l'élection du Parlement européen au suffrage universel direct, l'instauration de l’union monétaire et la fondation de l’Agence spatiale européenne.

"Serviteur de l’État, homme politique de progrès et de liberté, sa mort est un deuil pour la Nation française", a conclu Emmanuel Macron, exprimant ses condoléances à ses proches, "aux Auvergnats, à ceux qui se sont engagés derrière lui et ses idées, à tous les Français".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Variants du coronavirus : le Haut Conseil de la santé publique déconseille certains masques en tissu

Jean-Pierre Bacri, le bougon préféré du cinéma français en cinq répliques cultes

Lire et commenter