Emmanuel Macron répond en vers au poème de Sophie, 13 ans, jeune Anglaise amoureuse de la tour Eiffel

Emmanuel Macron répond en vers au poème de Sophie, 13 ans, jeune Anglaise amoureuse de la tour Eiffel

Politique
L'INSTANT MIGNON - Sophie, jeune fille anglaise en voyage à Paris, avait écrit au président de la République un poème sur la tour Eiffel. Pour son anniversaire, Emmanuel Macron lui a répondu... lui aussi en vers.

Pousser la chansonnette, marquer des buts, caresser des pandas, envoyer des vannes à des jeunes qui fument du cannabis. Le président est décidément partout. Et sait tout faire. Voilà ce fin lettré qui écrit des poèmes. Emmanuel Macron a en effet sorti sa plus belle plume pour faire un cadeau d’anniversaire à une petite fille qui risque de se souvenir longtemps de cet illustre correspondant. 


Sophie est anglaise. En avril dernier, elle a visité Paris avec ses parents. Et quand elle a vu la tour Eiffel, elle a été tellement inspirée qu’elle en a fait un poème, qu'elle a adressé au président de la République française. Voici, par ici, une libre traduction, de ce qu’elle a envoyé à l’Elysée en anglais.

"Elle avait quatre belles jambes,

Qui l’aidaient à se dresser, fière,

Elle surmontait tout le monde, 

Avec la tête dans les nuages

Elle est élégante et grande,

Porte une jolie robe en dentelle 

(...)

Il faut lever la tête

Pour pouvoir la regarder en entier

Mais quand vous le faites,

Elle est aussi belle qu’une photo

Elle est le centre de l’attention,

Remarquée par chacune

Elle est la tour Eiffel,

Elle est incomparable."

Quand deux poètes se rencontrent

Visiblement inspiré par cette ode à la Dame de fer, Emmanuel Macron a donc pris sa plus belle plume, et répondu, là encore dans la langue de Shakespeare, un poème du plus bel effet, que la petite Sophie a reçu ce 1er novembre, alors qu’elle fêtait son 13e anniversaire.

 En voyage à Paris, la petite Sophie

Croisa une géante illuminant la nuit. 

"Comment t’appelles-tu, monstre surnaturel ?" 

"Mes nombreux visiteurs m’appellent Tour Eiffel"

"N’es-tu pas parfois lasse, avec tes mille atours

Que l’on ne voie en toi, qu’une banale tour ?

Toi le dragon, la fée, qui veille sur Paris,

Toi, immense flambeau planté dans le ciel gris !

Quel plaisir tu me fais ! Ils sont devenus rares

Ceux qui comme Cocteau, Aragon ou Cendrars,

Trénet, Apollinaire, avaient su célébrer

Mon âme parisienne aux charmes singuliers.

Puisque tu sais si bien percer les apparences,

Tu pourrais, si tu veux, à ton retour de France

Prendre à ton tour la plume et conter en anglais

Ce qui chez moi te plaît !"

"Tu peux compter sur moi ! Il y a tant à dire !

Je t’écrirai vingt vers... mais qui voudra les lire ?"

"Oh, moi j’en connais un qui lira ton cantique."

"C’est ?"

"Le président de la France ."

Le début de ce qui est peut être une longue correspondance entre le président et la petite fille a été dûment relayé sur la page Twitter de l’ambassade de France au Royaume-Uni. Ce qui a permis aussi aux internautes de savourer le talent de poète du président. "Simplement génial... Certains diront que Macron fait de la com' tandis que d'autres salueront la manière dont il la fait", écrit un Twittos. Une autre applaudit des deux mains sur son clavier : "Tellement fière de mon Président pour lequel je marche..."


Les plus fins observateurs noteront toutefois que lorsque Sophie a pris la plume, c’est François Hollande qui était président. Et donc à lui qu’elle a écrit. Mais au final, a-t-elle perdu au change ? 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter