Emmanuel Macron, un président populaire chez les jeunes ?

Emmanuel Macron, un président populaire chez les jeunes ?

RENOUER LE DIALOGUE - Emmanuel Macron accordera une longue interview à Brut ce vendredi, un média prisé par un public jeune. Quelle est la popularité du chef de l'Etat après des 18-35 ans ?

La jeunesse, fil rouge des tous les présidents de la République. Emmanuel Macron n'échappe pas à la règle, lui qui veut renouer le fil du dialogue avec les nouvelles générations, particulièrement touchées par les effets du confinement et de la crise économique, par les débats sociétaux autour de la sécurité et des violences policières, ainsi que par les grands enjeux climatiques. Le chef de l'État, qui devait échanger avec le public du média Brut vendredi après-midi, sait aussi qu'elles pourraient peser sur les élections à venir. 

Emmanuel Macron reste-t-il populaire auprès des plus jeunes, comme l'affirment ses soutiens, ou bien au contraire est-il décrédibilisé, comme l'avancent ses opposants ? Sur ce sujet, les enquêtes d'opinion ne permettent pas de trancher clairement.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Lire aussi

Une marge de manœuvre chez les 18-25 ans ?

Largement soutenu par un électorat de seniors durant la présidentielle de 2017, Emmanuel Macron a pourtant eu très tôt un écho auprès de la jeunesse. Sous François Hollande, la cote de confiance de celui qui était alors ministre de l'Économie semblait déjà en attester. 

Après plus de trois ans de mandat, le chef de l'État semble conserver un certain capital, en particulier chez les plus jeunes. Le dernier baromètre Harris Interactive-Epoka pour LCI montre que 59% des 18-35 ans lui accordent leur confiance, un niveau nettement supérieur à l'ensemble de la population française (49%), même si la tendance à la hausse est générale depuis le mois d'avril dernier. 

De façon générale, on note que la cote de confiance du président de la République a presque toujours été plus élevée, depuis 2017, chez les moins de 34 ans que dans l'ensemble de la population française. 

Des scores à relativiser

Si l'on se penche sur d'autres enquêtes d'opinion réalisées sur la même période, on observe qu'il est toutefois bien difficile d'en tirer des conclusions définitives. L'enquête Kantar-OnePoint pour Le Figaro pour le mois de décembre 2020 lui est nettement moins favorable. Emmanuel Macron y jouit d'une cote de confiance de 38% (recul de 2 points en un mois), mais le score est moins bon chez les 18-24 ans (33%, - 9 points) et chez les 25-34 ans (+ 2 points), loin derrière les 65 ans et plus (44%, - 1). 

Le baromètre Ipsos de novembre, où les Français sont appelés à juger l'action du président de la République, est ambivalent. Ainsi, 45% des 18-25 ans émettent un jugement favorable, un score qui tombe à 32,9% chez les 25-34 ans, quand la moyenne est de 37% dans l'ensemble de la population. Ce baromètre fait apparaître une baisse des opinions favorables au cours du mois écoulé, correspondant à la période du confinement. 

Les 18-24 ans semblent également plus favorables au chef de l'État dans le dernier sondage Elabe pour Les Echos, des 1er et 2 décembre. 39% de cette classe d'âge accorde sa confiance à Emmanuel Macron, contre seulement 26% chez les 25-34 ans, et 32% dans la population générale. 

Difficile, donc, de tirer des leçons claires des baromètres de confiance, même si Emmanuel Macron semble avoir l'oreille des moins de 25 ans. Par comparaison, au même stade de son mandat, François Hollande, qui avait lui aussi fait de la jeunesse une priorité, ne recueillait que 14% de confiance auprès de cette classe d'âge. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Une candidature commune à gauche ? "Ça ne s'improvise pas", affirme François Hollande

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'alerte des parents de l'ado électrocutée par son téléphone en prenant un bain

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.