Emploi de ses filles comme attachées parlementaires : Le Roux devra s'expliquer avec Cazeneuve ce mardi

Emploi de ses filles comme attachées parlementaires : Le Roux devra s'expliquer avec Cazeneuve ce mardi

FAMILLE - Après les révélations de l'émission "Quotidien" lundi soir, Bruno Le Roux, le ministre de l'Intérieur, sera reçu ce mardi par le Premier ministre Bernard Cazeneuve. Alors qu'il était député, il a employé ses filles, alors lycéennes, comme attachées parlementaires pendant les vacances d'été. Il se défend de toute similitude avec l'affaire Fillon.

 Matignon n'a pas tardé à réagir. Quelques heures après la diffusion en début de soirée lundi de l'émission "Quotidien", les services du Premier ministre ont fait savoir peu après minuit -au moment même où se terminait le débat entre les candidats à la présidentielle- que Bernard Cazeneuve souhaitait parler avec Bruno Le Roux dès ce mardi. 

Le ministre de l'Intérieur devra s'expliquer sur les révélations de l'émission de TMC à propos de l'emploi de ses deux filles, alors lycéennes puis étudiantes, en CDD comme collaboratrices parlementaires à l'Assemblée nationale alors que lui-même était député.

Toute l'info sur

Bruno Le Roux et l'emploi de ses filles à l'Assemblée

Lire aussi

Vacances d'été

"Pas d'amalgame" avec l'affaire Fillon, "on parle d'un boulot d'été auprès d'un parlementaire. Et quand il faut faire du classement, quand il faut faire un certain nombre de tâches parlementaires, je trouve que c'est une bonne école 

de faire ça", a répondu Bruno Le Roux aux journalistes de "Quotidien".

Selon 'Quotidien', ses filles, aujourd'hui âgées de 23 et 20 ans, ont commencé à travailler pour leur père vers l'âge de 15-16 ans et ont cumulé respectivement 14 et dix CDD entre 2009 et 2016.  "Chaque contrat faisait l'objet de missions qui ont été honorées (...), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc.) et durant plusieurs jours supplémentaires à l'automne", a ajouté le cabinet du ministre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Confinement dans le Pas-de-Calais, nouveaux départements sous vigilance... Ce que devrait annoncer Jean Castex ce jeudi

EN DIRECT - Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné le week-end, 23 départements en "surveillance renforcée"

"Surveillance renforcée" : ces nouveaux départements qui pourraient basculer ce soir

Restaurants : les solutions envisagées pour les rouvrir

Allocations Pôle Emploi : trois cas pour comprendre le nouveau calcul

Lire et commenter