Emplois présumés fictifs au FN : Nicolas Bay et le garde du corps de Marine Le Pen mis en examen

Emplois présumés fictifs au FN : Nicolas Bay et le garde du corps de Marine Le Pen mis en examen

JUSTICE - Le vice-président du Rassemblement national (ex-FN), Nicolas Bay, ainsi que le garde du corps de Marine Le Pen et 2 autres collaborateurs du parti ont été récemment mis en examen dans l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen, rapporte l'AFP ce lundi. Marine Le Pen et Louis Aliot sont déjà mis en examen dans cette affaire.

Le député européen du Rassemblement national (RN, anciennement Front national) Nicolas Bay, également vice-président du parti, a été mis en examen dans l'enquête sur des emplois présumés fictifs du FN au Parlement européen. Le garde du corps de Marine Le Pen, Thierry Légier, rémunéré comme assistant parlementaire, ainsi que 2 autres assistants ont également été mis en examen récemment, rapporte l'AFP lundi.

En vidéo

Affaire des assistants d'eurodéputés au FN : lancement d'un "Lepenthon"

Alors qu'il est pressenti pour conduire la liste du Rassemblement national aux élections européennes, Nicolas Bay a été mis en examen le 8 juin pour "abus de confiance". La présidente du RN Marine Le Pen avait été mise en examen du même chef de délit en juin 2017. Thierry Légier a quant à lui été mis en examen pour "recel d'abus de confiance" le 18 avril, selon l'AFP.


Un ex-collaborateur de Nicolas Bay au Parlement européen, Timothée Houssin, avait été mis en examen pour "recel d'abus de confiance" le 20 mars dernier. Louis Aliot, ex-eurodéputé et compagnon de Marine Le Pen, avait pour sa part été mis en examen dans cette affaire en décembre 2017.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La justice saisit deux millions d'aides publiques : le RN en faillite ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter