En Corse, le Premier ministre affiche sa fermeté

DirectLCI
Manuel Valls a effectué ce lundi sa toute première visite en Corse en tant que Premier ministre, "Il y a eu du dialogue, et quand il y a du dialogue, cela permet d'avancer",a-t-il affirmé aux journalistes à sa sortie. Pourtant, ce dernier a continué à se montrer ferme devant les exigences des nationalistes qui président désormais l'Assemblée corse. Le Premier ministre a, une nouvelle fois, catégoriquement refusé de donner à la langue corse le statut de deuxième langue officielle de l'île. Idem concernant la demande d'un statut de résident pour lutter contre la spéculation immobilière ou encore sur la délicate question de ceux que les nationalistes corses appellent les "prisonniers politiques".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter