"America is back" : premier voyage à l'étranger pour Joe Biden, qui veut renouer avec ses alliés occidentaux

Joe Biden a donné sa première conférence de presse à la Maison Blanche le 26 mars 2021.

VISITE - Le président des États-Unis s’envole ce mercredi, et pour la première fois depuis son élection, pour le Royaume-Uni, point de départ d’une tournée européenne à l’occasion du G7 qui le conduira jusqu’à Genève, où il doit rencontrer Vladimir Poutine la semaine prochaine.

Pandémie oblige, le président des États-Unis, Joe Biden, entame cette semaine sa première visite officielle à l’étranger depuis son arrivée à la Maison Blanche. Une tournée européenne au cours de laquelle il participera à des sommets du G7, de l’Otan et de l’Union européenne (UE) avant une rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine le 16 juin à Genève.

Après l'isolationnisme et les tensions multilatérales ayant marqué la présidence de son prédécesseur Donald Trump, le 46e président des États-Unis veut renouer avec ses alliés occidentaux. 

"Mobiliser les démocraties du monde"

Dans une tribune publiée ce samedi par le Washington Post, Joe Biden écrivait notamment que son voyage en Europe était l’occasion pour l’Amérique de "mobiliser les démocraties du monde entier" face aux autocraties. 

"En ces temps d’incertitude généralisée, alors que le monde est encore aux prises avec une pandémie centennale, il s’agit avec ce voyage de matérialiser le renouvellement de l’engagement de l’Amérique à l’égard de nos alliés et de nos partenaires", a assuré celui qui martèle, depuis son arrivée au pouvoir, que les États-Unis sont de retour ("America is back") et entendent s'impliquer pleinement dans les affaires du monde.

Sommets internationaux et rencontre avec Vladimir Poutine

Joe Biden arrivera donc au Royaume-Uni ce mercredi. Après un premier stop à la base de Mildenhall, dans pays, où il s'exprimera devant des membres de l'US Air Force, le Président des États-Unis, rejoindra le sommet du G7 à partir de jeudi en Cornouailles, avant d’assister à un sommet de l’Otan, puis un autre entre l’Union européenne et les États-Unis.

À ce programme extrêmement chargé s’ajouteront des réunions bilatérales avec les chefs d’États français Emmanuel Macron et turc Recep Tayyip Erdogan ; sans oublier un crochet par le château de Windsor, dimanche après-midi, pour une visite à la reine d’Angleterre Élisabeth II. 

Lire aussi

Une rencontre avec le président de la Russie, Vladimir Poutine, est également programmée dans une semaine à Genève sur les bords du lac Léman. Ukraine, Bélarus, sort de l'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny, cyberattaques, ou encore les tentatives d’ingérence du Kremlin dans les deux présidentielles de 2016 et de 2020 : les discussions s'annoncent âpres et difficiles.

La Maison Blanche, qui alterne messages conciliants et mises en garde, affirme cependant qu'elle a des attentes modestes. Seul objectif avancé : rendre les relations entre les deux pays plus "stables et prévisibles".

La politique américaine vous intéresse ? Alors découvrez notre podcast "Far West"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

- Sur APPLE PODCAST

- Sur SPOTIFY

- Sur DEEZER

Après une campagne électrique et la défaite de Trump, plongez dans l’ère Biden avec Magali Barthès, spécialiste des questions internationales sur LCI et ses invités.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euro : Emmanuel Macron et Angela Merkel mettent en garde contre le variant Delta

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Sommet États-Unis/Russie : le cadeau "Made in USA" de Joe Biden à Vladimir Poutine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.