A Oradour, Emmanuel Macron s'adresse à la jeunesse : "Le monde est complexe. Apprenez à l'aimer, mais aussi à le changer"

PROMESSE - Le candidat Macron s’était rendu à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) le 28 avril dernier. Il avait alors promis au dernier survivant du massacre de revenir dans ce village martyr de la Seconde Guerre mondiale en tant que chef de l’Etat. Chose faite samedi 10 juin puisque le président assiste aux cérémonies du 73e anniversaire du massacre qui avait coûté la vie à 642 personnes en 1944.

Le 28 avril dernier, entre les deux tours de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron avait décidé de se rendre à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), village martyr de la Seconde Guerre mondiale, où 642 avaient trouvé la mort le 10 juin 1944. Celui qui est aujourd'hui président avait alors fait la promesse, notamment au dernier survivant du massacre Robert Hebras, de revenir s'il était élu. 


Promesse tenue, puisqu'Emmanuel Macron a retrouvé Robert Hebras ce samedi matin. Lors d'un échange dans l'église où plus de 400 personnes ont été tuées, dont beaucoup de femmes et d'enfants, le survivant, très ému, a chaleureusement remercié le président d'avoir tenu parole et d'être revenu dans le village.

En vidéo

Emmanuel Macron et Robert Hébras, seul survivant du massacre d'Oradour-sur-Glane, très émus

Tout au long de leur visite dans le village et de leurs déambulations, le survivant a partagé son histoire avec le chef de l'Etat mais également des enfants.

En vidéo

Robert Hebras montre à Emmanuel Macron et à des enfants la maison dans laquelle il habitait

En vidéo

Robert Hebras raconte comment il a survécu au massacre d'Oradour-sur-Glane

Le président de la République a ensuite prononcé un discours sur l'importance du souvenir et sur le devoir de mémoire. "Oradour n'est pas seulement un drame de la guerre, une épouvantable tragédie, Oradour est un scandale, un scandale absolu" a-t-il déclaré. Il a mis en garde contre "la barbarie qui couve toujours" à travers le monde, rappelant que "le Rwanda ou la Yougoslavie hier, la Syrie aujourd'hui ne sont qu'à quelques heures d'avion". "Nous savons que tout recommence et que tout peut recommencer et ce sera votre responsabilité à vous, jeunes gens, de toujours y veiller parce que jamais vous n'oublierez" a dit Emmanuel Macron. "Le monde est complexe. Apprenez à l'aimer, mais aussi à le changer." "En oubliant, en décidant de ne plus nous souvenir ou de ne plus nous battre, nous prendrions ce risque immensément coupable de répéter l'Histoire" a conclu le président. 

En vidéo

"Plus jamais ça !" : le discours d'Emmanuel Macron à Oradour-sur-Glane

Il s'est ensuite recueilli sur le tombeau des martyrs et dans le cimetière du village, avant de visiter le Centre de la mémoire en début d'après-midi.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter