Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy renvoyé en correctionnelle pour pour financement illégal de campagne électorale

BIENTÔT LE DÉNOUEMENT ? - Le juge Tournaire a prononcé le renvoi en justice de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Bygmalion, ce mardi. A la mi-journée, son avocat a annoncé son intention de faire appel.

Les derniers recours de Nicolas Sarkozy avaient été rejetés en décembre dernier, ce n'est donc pas une véritable surprise. L'ancien président a rendez-vous avec la justice au sujet de l'affaire Bygmalion, à une date non précisée, dans le cadre du financement de sa campagne de 2012. Il lui est reproché, à lui et 13 autres personnes, anciens cadres de feue l'UMP et dirigeants de la société d'évenementiel Bygmalion, d'avoir eu recours à un système de fausses factures pour cacher un dépassement massif du plafon de dépenses de campagnes autorisé par la loi (22 millions d'euros, ndlr).


Nicolas Sarkozy, à qui il est reproché d'avoir engagé de nouvelles dépenses en connaissance de cause, est poursuivi pour financement illégal de campagne. Il peut toutefois faire appel de cette décision, cette dernière n'ayant été signée que par un seul des juges saisis dans cette affaire.

En vidéo

Affaire Bygmalion : Nicolas Sarkozy commente son renvoi en correctionnel

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Bygmalion

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter