EN DIRECT - Allocution d'Emmanuel Macron : "Dès demain, tout le territoire, sauf Mayotte et la Guyane, passera en zone verte"

EN DIRECT - Allocution d'Emmanuel Macron : "Dès demain, tout le territoire, sauf Mayotte et la Guyane, passera en zone verte"
Politique

ENJEUX - Dimanche 14 juin à 20h, Emmanuel Macron effectue sa quatrième allocution solennelle devant les Français depuis le début de la crise. Suivez cette intervention en direct sur TF1 et LCI.

Live

REPLAY VIDÉO


Si vous l'avez loupée, voici l'intégralité de l'allocution du chef de l'Etat

CE QU'IL FAUT RETENIR


- Tout le territoire français passe en zone verte dès demain lundi 15 juin, sauf Mayotte et Guyane. Conséquence directe : les restaurants et bars pourront rouvrir totalement en Ile-de-France.


- Les crèches, écoles et collèges accueilleront, de manière obligatoire, tous les élèves à partir du 22 juin.


- Les visites sont autorisées dans les maisons de retraite.


- Le second tour des municipales est confirmé pour le dimanche 28 juin.


- Pas de hausse d’impôts liée à la crise : "Nous ne financerons pas ces dépenses en augmentant les impôts".


- "Nous serons intraitables face au racisme", mais "nous n'effacerons aucune trace de notre histoire".


-  Les policiers et gendarmes "méritent le soutien et la reconnaissance de la nation".


- Une nouvelle prise de parole en juillet.

LE POINT


Pour sa quatrième allocution depuis le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a multiplié les annonces. Débutant par l'accélération du déconfinement, avant d'enchaîner sur un premier bilan des décisions prises par le gouvernement, le chef de l'Etat a surtout présenté son "cap" pour relancer l'économie. Des mesures qu'on vous résume ici

Zone verte, retour à l'école, relance économique... Ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron

RACISME


Emmanuel Macron a tenu à évoquer l'actualité dans son allocution, et notamment la question du racisme et des violences policières. Une prise de parole très attendue qu'on vous résume ici ↓

Macron : "Nous serons intraitables face au racisme", mais "nous n'effacerons aucune trace de notre histoire"

FAMILLE 


Les visites dans les Ehpad "devront désormais être autorisées" aux familles, dès ce lundi 15 juin.

Déconfinement : les visites dans les Ehpad de nouveau autorisées dès lundi

DÉCONFINEMENT 


Avec une semaine d'avance, Emmanuel Macron a achevé le déconfinement. Découvrez dans cet article ce que cette annonce va changer à partir de lundi ↓

Allocution d'Emmanuel Macron : l'ensemble du territoire passe en zone verte, ce qui change à partir de lundi

REPLAY VIDÉO


Si vous l'avez loupée, voici l'intégralité de l'allocution du chef de l'Etat

REPLAY


Si vous l'avez ratée, voici l'annonce d'Emmanuel Macron sur la réouverture des écoles.

REPLAY


Si vous l'avez ratée, voici l'annonce d'Emmanuel Macron sur l'unité républicaine.

Urgent

CE QU'IL FAUT RETENIR


- Tout le territoire français passe en zone verte dès demain lundi 15 juin, sauf Mayotte et Guyane. Conséquence directe : les restaurants et bars pourront rouvrir totalement en Ile-de-France.


- Les crèches, écoles et collèges accueilleront, de manière obligatoire, tous les élèves à partir du 22 juin.


- Les visites sont autorisées dans les maisons de retraite.


- Le second tour des municipales est confirmé pour le dimanche 28 juin.


- Pas de hausse d’impôts liée à la crise : "Nous ne financerons pas ces dépenses en augmentant les impôts".


- "Nous serons intraitables face au racisme", mais "nous n'effacerons aucune trace de notre histoire".


-  Les policiers et gendarmes "méritent le soutien et la reconnaissance de la nation".


- Une nouvelle prise de parole en juillet.

REPLAY


Si vous l'avez ratée, voici l'annonce d'Emmanuel Macron sur le passage en zone verte dès lundi de toute la France métropolitaine.

CONCLUSION


"Mes chers compatriotes, nous avons devant nous des défis historiques. Pour les relever, n'oublions jamais nos forces, notre histoire, notre jeunesse, notre sens du travail, et de l'engagement, notre volonté de justice, notre capacité de créer pour dire et changer le monde, notre bienveillance. Agissons ensemble avec toutes ces forces chevillée au corps. Ayons ensemble cette volonté de conquérir cette énergie du jour qui vient."

DÉCENTRALISATION


Le président de la République veut décentraliser les décisions, et "ouvrir dans notre pays une page nouvelle" de "libertés et de responsabilités" pour les acteurs locaux. Pour cela, Emmanuel Macron veut donner "des libertés et des responsabilités pour ceux qui agissent au plus près de nos vies, les universités, les hôpitaux, nos entrepreneurs. (...) Libérons la créativité et l'énergie du terrain."

NOUVELLE PRISE DE PAROLE 


Emmanuel Macron annonce une nouvelle prise de parole pour le mois de juillet afin de "préciser ce nouveau chemin" et de "lancer les premières actions".

POLICE


Pour Emmanuel Macron, "nous ne bâtirons pas davantage notre avenir dans le désordre, sans ordre républicain". C'est pourquoi le chef de l'Etat a tenu à évoquer les forces de l'ordre qui "assurent" cet ordre. "Ils sont exposés à des risques quotidiens en notre nom. C'est pourquoi ils méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la nation."

RACISME EN FRANCE


Emmanuel Macron a tenu à évoquer la question des luttes contre le racisme. "Je nous vois nous diviser pour tout", a observé Emmanuel Macron, demandant aux Français de s'unir "autour du patriotisme républicain". "Nous sommes une nation ou chacun, quelles que soient ses origines et sa religion, doit trouver sa place. trouver sa place. Est-ce-vrai partout et pour tout le monde? Non. Notre combat doit donc se poursuivre et s'intensifier."


Mais si le chef de l'Etat veut "un investissement massif pour l'instruction, la formation et les emplois de la jeunesse", annonçant "de nouvelles décisions fortes pour l'égalité des chances", il a écarté tout déboulonnement des statues. Il a ainsi assuré que "la République n'effacera aucune trace ni aucun nom" et ne "déboulonnera pas de statue". 

"PLAN DE RECONSTRUCTION"


Emmanuel Macron précise son plan de reconstruction qui sera "économique, écologique et solidaire", qui se fera avec l’Allemagne. 


"Il nous faut créer de nouveaux emplois en investissant dans notre indépendance technologique, numérique, industrielle et agricole par la recherche, la consolidation". Mais "cette reconstruction doit aussi être sociale et solidaire". Et cela se fera avec une "Europe indépendante, plus forte, plus solidaire et plus souveraine".

RELANCE ÉCONOMIQUE


"Il nous faut tout faire pour éviter au maximum les licenciements", a plaidé le chef de l'Etat. "C'est pour cela qu'avec les syndicats et le patronat, nous avons lancé une négociation pour que dans toutes les entreprises, nous arrivions à préserver le plus d'emplois possible malgré les baisses d'activité."

RELANCE ÉCONOMIQUE


Rappelant avoir mobilisé "500 milliards d'euros" pour l'économie, une somme "inédite", Emmanuel Macron a plaidé que cela montrait la force "du modèle" français. "Dans combien de pays cela a-t-il été fait ? C'est une chance et cela montre la force de notre Etat."

 

Si "ces dépenses se justifiaient et se justifient", le chef de l'Etat veut désormais réfléchir à la façon de "financer ces dépenses". Et ce non pas en ayant recours à une hausse d'impôts, mais en transformant notre économie pour qu'elle soit "plus forte, écologique, souveraine et solidaire". "'La seule réponse est de bâtir un modèle économique plus fort." 

"CAP" DE LA FRANCE


"Le moment que nous traversons nous impose d'ouvrir une nouvelle étape", a estimé Emmanuel Macron, "afin de retrouver pleinement la maîtrise de nos vies et de nos destins". Pour le chef de l'Etat, ce "cap" sera "la priorité des deux années à venir", qu'il veut "utiles pour la nation".

BILAN


Dans ce premier bilan de la crise sanitaire, Emmanuel Macron déclare que "nous n'avons pas à rougir de notre bilan". Estimant que les Français peuvent être "fiers", le chef de l'Etat a souligné que "des dizaines de milliers de vie ont été sauvées" grâce au confinement. 


"La période a montré que nous avions du ressort. Que nous étions capables d'être inventifs, solides. Nous pouvons être fiers de ce qui a été fait."


Quant aux erreurs, le président assure que si nous "conforterons nos forces", "nos faiblesses, nous les corrigerons vite et fort." "Je veux que l'on tire toutes les conclusions de ce que nous avons vécu."

CONFINEMENT 


Dans son bilan du confinement, le président justifie son "choix humaniste" de "placer la santé au-dessus de l'économie", en demandant aux Français de rester chez eux. Le chef de l'Etat a cependant également rendu hommage à ceux qui ont continué à travailler, malgré les risques.

MUNICIPALES


Depuis l'Elysée, le chef de l'Etat a fait savoir que "le second tour des municipales pourra se dérouler le 28 juin". 

LA FRANCE "TOURNE LA PAGE DU PREMIER ACTE"


Alors que les Français pourront, "dès demain", voyager en Europe, ils pourront "dès le 1er juillet" se rendre "dans les Etats hors de l'Europe où l'épidémie sera maîtrisée". 


De plus, les crèches, les écoles, les collèges "se prépareront dès demain à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves de manière obligatoire" et "selon les règles de présence normale". Emmanuel Macron n'a pas évoqué la question des lycées.


Dans les Ephad, les visites "devront désormais être autorisées".

Urgent

TOUTE LA FRANCE MÉTROPOLITAINE EN "ZONE VERTE"


La France "tourne la page du premier acte", annonce Emmanuel Macron. Alors, dès demain, "tout le territoire", à l'exception de Mayotte et de la Guyane passera dans la zone verte. Ce qui permettra la réouverture des cafés, bars et restaurants en Île-de-France dès lundi.

INTERVENTION D'EMMANUEL MACRON


Emmanuel Macron prend la parole pour cette quatrième allocution télévisée depuis le début de la crise sanitaire. Relance économique, bilan du déconfinement, "monde d'après", … suivez avec nous les annonces du chef de l'Etat ↓ 

VIDÉO


Qu'est-ce que les Français attendent de l'allocution ? Voici quelques réponses.

BONSOIR


Le président de la République prend la parole solennellement ce dimanche. Cette 4e allocution en trois mois doit permettre de tourner la page du confinement et de dresser le bilan de ce qui a été fait au cours de la gestion de la crise. Le chef de l'Etat va également se projeter vers l'avenir, un avenir marqué par la crise de la Covid-19, bien sûr, mais également par les mobilisations contre le racisme et les violences policières de ces derniers jours. Suivez avec nous cette allocution ⤵️

Emmanuel Macron s'apprête à prendre la parole, dimanche 14 juin, une semaine avant la date fixée du début de la 3e phase du déconfinement. Cette allocution, retransmise en direct depuis l'Elysée sur TF1 et LCI à partir de 20H, devrait être consacrée à la gestion de la crise sanitaire, aux moyens mis en oeuvre pour tenter d'en sortir et à ses conséquences socio-économiques. 

Comment se poursuivra le déconfinement pour les lieux et secteurs encore touchés par certains restrictions, à l'instar des écoles, des lieux de spectacle ou de restauration ? Le président accélérera-t-il le rythme, comme l'espèrent les professionnels de ces secteurs ? Ou les récentes émergences de nouveaux foyers de contamination au coronavirus l'inciteront-elles à respecter le calendrier ?

Au lendemain des rassemblements antiracistes à travers la France, Emmanuel Macron est également attendu sur la question des manifestations de colère contre les institutions de police et de gendarmerie. Mais il sera pris entre deux feux. 

Entre des forces de l'ordre qui s'indignent des prises de position antiracistes et anti-violence qu'ils assimilent à une remise en cause de leur fonction, et des manifestants qui l'accusent de connivence à l'égard des policiers et des gendarmes, le président sera sous pression, dans un discours dont chaque mot sera soupesé et décortiqué.

Toute l'info sur

Les grands défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Un événement auquel LCI consacre son avant-soirée, avec une édition spéciale dès 19h, puis sur TF1 à compter de 19h55.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent