Laurent Wauquiez : "Cette rentrée est celle de la fin du mirage du macronisme"

Politique
DirectLCI
RENTRÉE DES CLASSES - Jusqu'à dimanche, les différents acteurs de l'opposition font leur rentrée politique à l'occasion des universités d'été de leurs mouvements. De la France insoumise, qui espère fédérer la gauche lors de ses "amphis d'été" à Marseille, à la droite plus que jamais en ordre dispersé, suivez ces événements sur LCI.
Live

Après un mois de juillet très, très agité et marqué par l'affaire Benalla, l'actualité politique avait marqué un temps d'arrêt particulièrement fort au mois d'août. C'est chose terminée cette semaine avec les traditionnelles rentrées des différentes organisations politiques. Enfin, traditionnelles. Nouveau monde oblige, les universités d'été ne sont plus franchement ce qu'elles étaient. Si le PS reste à La Rochelle ce week-end, la formation à la rose est si peu centrale à gauche que son centre de gravité se situe plutôt... à Marseille, autour de la France insoumise, qui parvient à attirer des élus socialistes et de l'ensemble de la gauche, et même des membres des Républicains.

Pour Les Républicains, au contraire, l'heure n'est pas à l'union. Si le rendez-vous de La Baule sera honoré le 1er septembre, Valérie Pécresse n'a pas attendu pour faire son retour, vendredi 24 août, à Brive-la-Gaillarde avec son mouvement "Libres !" en compagnie d'un certain Christian Estrosi (à qui elle rendra la politesse le 7 septembre). Son rival pour le leadership à droite Laurent Wauquiez, lui, fera sa rentrée ce dimanche, pour la traditionnelle ascension du Mont-Mézenc, entre Ardèche et Haute-Loire. Au programme ailleurs, une convention du patron des sénateurs LR Bruno Retailleau aura lieu 8 septembre à Paris, tandis que Daniel Fasquelle, éphémère candidat à la présidence du parti, hébergera un "campus" les 8 et 9 septembre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter