La folle journée Macron

DÉMISSION - On le pressentait depuis plusieurs mois. C'est chose faite, Emmanuel Macron a quitté son poste de ministre de l'Economie ce mardi 30 août, pour se consacrer à son mouvement "En Marche !" et ses ambitions pour 2017. Retour sur cette journée où il a franchi le Rubicon.

20:20 - "Ma volonté, c'est de rassembler largement, autour de valeurs et d'actions qui dépassent le clivage entre la gauche et la droite." "Aujourd'hui, le vrai clivage, il est entre le repli et l'ouverture, entre les conservateurs et les progressistes." (Macron au JT de 20h)

20:17 - Interrogé sur ses positions politiques, Emmanuel Macron répond : "Pour ma part, je suis de gauche. D'une gauche qui croit en la liberté. C'est ma culture, mon origine." (Macron au JT de 20h)

20:13 - "Notre pays a besoin d'une refondation." (Macron au JT de 20h)

20:12 - Interrogé sur l'utilité de ce mouvement, l'ancien ministre répond : "Poser un diagnostic du pays. Nous avons lancé cette démarche d'aller interroger les Français. (Macron au JT de 20h)

20:07 - "J'ai décidé de quitter le gouvernement de manière apaisée, pas contre quelque chose qui a été conduit mais pour mener une action nouvelle." "J'ai démissionné pour être libre de proposer, d'agir, de rassembler." (Macron au JT de 20h)

En vidéo

Macron : "J'ai démissionné pour être libre de proposer, d'agir, de rassembler"

20:05 - Interrogé par Gilles Bouleau sur ses discussions avec le président de la République, Emmanuel Macron répond : "ces discussions resteront entre François Hollande et moi." (Macron au JT de 20h)

En vidéo

Macron : "Les discussions que j'ai avec François Hollande restent entre lui et moi"

20:03 - Emmanuel Macron au JT de 20h : "C'est une décision qui, inexorablement, procédait du choix que j'avais fait en lançant "En Marche!" 

19:30 - Pour Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, invité d'Yves Calvi, la démission d'Emmanuel Macron a pour but "d'empêcher François Hollande de se représenter"

En vidéo

Démission de Macron : "Il s'agit d'empêcher Hollande de se représenter", selon Cambadélis

18:50 - Emmanuel Macron promet de "tout faire" pour transformer la France dès 2017

18:28 - "Ce n'est pas un choix dirigé contre les années passée à l'Elysée. J'ai eu l'occasion de dire à François Hollande que les Français lui donneront justice"

18:25 - "Dans notre pays, le seul moment où les débats nécessaires pour décider ces transformations sont les campagnes présidentielles. Ma démarche n'est pas compatible avec l'appartenance à un gouvernement." "J'ai touché du doigt les limites de notre système politique."

En vidéo

Macron : "J'ai touché du doigt les limites de notre système politique"

18:24 - Emmanuel Macron explique sa démarche : "Nous n'avons pas le droit dans la situation dans laquelle se trouve la France de penser que l'organisation politique est immuable".  "C'est la raison pour laquelle je souhaite entamer une nouvelle étape de mon combat et construire un projet qui serve uniquement l'unité générale. Je veux rassembler toutes celles et ceux qui le partagent, quelques soit leur sensibilité politique. C'est pour cela que nous avons créé En Marche!"

18:23 - "Je suis fier, au sein de l'action du gouvernement, d'avoir construit avec les parlementaires et partenaires sociaux une vraie relation de travail pour bâtir la loi croissance".  

En vidéo

Macron : "Je mesure la gravité de cette décision, je l'ai longuement mûrie"

 18:22 - "Il faut donner à l'Etat la place qui est la sienne dans l'économie, pour que les petits aient une chance face aux gros"

18:20 - "Je salue la mobilisation des membres de mon cabinet"


18:19 - Emmanuel Macron s'exprime : "J'ai mobilisé toute mon énergie pour mener des combats au sein de mon ministère"

17:30 - Emmanuel Macron, ministre démissionnaire de l'Economie, a annoncé mardi peu après 17H00 sur son compte Twitter qu'il "prononcerait une allocution depuis Bercy" à 17H45 sur son départ du gouvernement.


17:21 - L'Elysée précise qu'Emmanuel Macron a démissionné "pour se consacrer entièrement à son mouvement politique".

17:15 - François Hollande a accepté la démission d'Emmanuel Marcon, Michel Sapin nommé ministre de l'Economie et des Finances, indique l'Elysée. 

En vidéo

Emmanuel Macron, son parcours politique en 4 photos

16:45 - Le message envoyé par Emmanuel Macron à ses collaborateurs pour leur annoncer sa démission

16:16 - Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, évoque "un kinder surprise" concernant la démission d'Emmanuel Macron


"La démission de Macron : un kinder surprise pour convenance personnelle au moment où la France se redresse et la droite se dresse", a tweeté  le Premier secrétaire du Parti socialiste

16:13 - Nicolas Sarkozy moque le bilan d'Emmanuel Macron


Nicolas Sarkozy a moqué le bilan du ministre de l'Economie Emmanuel Macron, démissionnaire,  la France n'ayant aujourd'hui, a-t-il dit, "pas de politique économique".


"Vous recevrez Monsieur Macron : je suis content qu'il ait du temps pour s'occuper de vous mais à sa place, je continuerais de m'occuper de l'économie française", a déclaré le candidat à la primaire de la droite et du centre, qui visitait la foire agricole de Châlons-en-Champagne, où Emmanuel Macron est normalement attendu jeudi.


"Si j'ai bien compris, ça fait quatre ans qu'on n'a pas de politique économique et dans quatre minutes on n'aura plus de ministre de l'économie : c'est logique", a ironisé l'ex-président en parlant avec ceux qui tenaient le stand de cette ville.

En vidéo

Démission de Macron : la réaction ironique de Sarkozy

16:01 - Emmanuel Macron s'exprimera aux alentours de 16h30


Le ministre, qui a été reçu par François Hollande, tiendra une conférence de presse depuis Bercy.

15:49 - Emmanuel Macron de retour au ministère de l'Economie


Emmanuel Macron est de retour à Bercy après une entrevue d'une quarantaine de minutes avec François Hollande. Le contenu de l'entretien n'est pas connu. 

En vidéo

Les ambitions de Macron pour 2017 : l'anecdote de Sophie de Menthon

15:30 - Emmanuel Macron et son "son papa Gattaz" 


"Macron va pouvoir rejoindre enfin au grand jour son papa Gattaz", a raillé sur Twitter le député PS du Pas-de-Calais Guy Delcourt en faisant référence au patron du MEDEF, Pierre Gattaz. Le députe a poursuivi en insinuant que le ministre de l'Economie était un infiltré au Parti socialiste et a eu une pensée pour les députés socialistes proche du ministre. Il a terminé en remerciant le jeune ministre de focaliser l'attention des médias sur lui plutôt que sur le débat sur l'islam.


15:20 - Pour Christian Paul, chef de file des députés frondeurs du PS, la démission d'Emmanuel Macron s'apparente à une "désertion"


"Emmanuel Macron va avoir un problème de loyauté avec le président puisqu'il était le chouchou de François Hollande. Il a largement inspiré la politique économique libérale qu'a menée le président de la République (...) Quand Montebourg et Hamon ont quitté le gouvernement, ils l'ont fait parce qu'il y avait des désaccords de fond. La démission d'Emmanuel Macron (...) ce n'est pas seulement une démission mais une désertion", a déclaré Christian Paul sur BFM TV. 

15:10 - William Martinet, président de l'UNEF, propose une partie de "Pokémon Go" à Emmanuel Macron


Le président de l'UNEF William Martinet s'est fendu d'un tweet humoristique sur le départ d'Emmanuel Macron dans lequel il lui demande de jouer avec lui à l'application phénomène "Pokémon Go"

14:56 - La démission d'Emmanuel Macron, "l'échec personnel de François Hollande" pour Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat


"Après le départ de l'aile de gauche, le départ de l'aile libérale signe l'échec personnel de François Hollande. Si ce départ se confirme, ça sera la débandade, le crépuscule du socialisme à la française."

14:55 - Emmanuel Macron quitte Bercy pour se rendre à l'Elysée


Le ministre de l'Economie a quitté Bercy, en navette fluviale, pour rejoindre l'Elysée où il doit s'entretenir avec François Hollande. 


14:43 - Les élus de droite ironisent sur le départ du ministre 


"Macron veut démissionner pour pouvoir être candidat.. il paraît qu'Hollande veut faire pareil pour voir si ça marche aussi", a écrit Robert Karouchi sur Twitter. De son côté, le député du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle s'amuse à détourner le nom du mouvement "En Marche!" du ministre de l'Economie.


14h39 - Un nouveau coup dur pour François Hollande 


"C'est un coup de bambou" pour le chef de l'Etat, a regretté un ministre. "Pour François Hollande, c'est un rétrécissement nouveau de sa majorité",  s'est désolé un proche du président. En revanche, pour un autre ministre collaborateur du président "ça clarifie les choses et les conséquences seront beaucoup plus faibles que s'il l'avait fait il y a quelques mois."

 quelques mois après la démission de Christiane Taubira.

14:34 - Le bilan du ministre de l'Economie attaqué


A la  gauche du PS, de nombreuses personnalités estiment qu'Emmanuel Macron va quitter le gouvernement sur un échec. Parmi eux, l'élu communiste de Paris Ian Brossat rappelle sur Twitter les 6 millions de chômeurs. 

14:15 -  Pour Philippe Martinez, Macron incarne "la dérive libérale du gouvernement"


Le secrétaire général de la CGT a réagi sur France Info. Il estime qu'Emmanuel Macron est "le symbole de la dérive libérale de ce gouvernement".

14:08 - Pour Jean-Pierre Raffarin, la démission d'Emmanuel Macron est un problème


La démission d'Emmanuel Macron est "un problème supplémentaire pour notre économie", a regretté l'ancien Premier ministre au micro de BFM TV. 


EN IMAGES >> Emmanuel Macron et... ses phrases pas vraiment de gauche ! 

14h07 - Bruno Le Roux,  président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale interpelle, "son pote" Macron


Le président des députés PS a questionné la loyauté du ministre de l'Economie à l'endroit de François Hollande.

14:06 - La démission de Macron "tout sauf une surprise" pour Olivier Faure, porte-parole du Parti socialiste


La démission d'Emmanuel Macron qui devrait être présentée mardi au président Hollande est "tout sauf une surprise" pour Olivier Faure, porte-parole du Parti socialiste. 


"C'était tout sauf une surprise", a jugé  le porte-parole du PS pour qui "tout le monde avait compris qu'il a fait le choix de partir de ce gouvernement et donc de retrouver une parole différente" depuis le meeting de son mouvement "En Marche", à Paris, le 15 juillet dernier. 


Néanmoins, à l'heure "où le clivage gauche/droite se confirme de manière presque brutale (...) sa capacité à devenir audible devenait compliqué", estime Olivier Faure. 


"Il cherche aujourd'hui un nouvel espace et sa démission engage évidemment sa personnalité, mais surtout elle n'engage pas encore l'étape suivante qui est la candidature de la présidentielle", tempère-t-il, arguant qu'Emmanuel Macron "prend maintenant le temps de la réflexion pour savoir jusqu'où sa détermination ira". 


Si la tête pensante du mouvement "En marche !" venait à entrer dans la compétition présidentielle, s'ajoutant ainsi à une longue liste de candidats, "elle renforce presque mécaniquement la nécessité d'une candidature d'unité qui peut être représentée par la candidature éventuelle du Chef de l'Etat", analyse le porte-parole du parti socialiste. 


LIRE AUSSI >> Mais que doit vraiment Emmanuel Macron à François Hollande ?

13:40 - Florian Philippot, vice-président du Front National, commente la démission d'Emmanuel Macron sur Twitter


Le vice-président du Front National s'est fendu d'un tweet ironique au sujet du départ du ministre de l'Economie.

13:32  - Jean-Luc Mélenchon réagit à la démission d'Emmanuel Macron 


Le président du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a tweeté sur le départ d'Emmanuel Macron. 



13:10 - Emmanuel Macron annonce sa démission à ses collaborateurs


 Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a annoncé mardi à la mi-journée devant ses collaborateurs qu'il allait présenter sa démission du gouvernement à François Hollande, selon plusieurs sources à Bercy.


"Il a annoncé à son cabinet et aux directeurs qu'il quittait le gouvernement après avoir présenté sa démission dans l'après-midi au président de la République à l'Elysée", ont ajouté les mêmes sources.


LIRE AUSSI >> Emmanuel Macron, le ministre que ses camarades adorent détester



Tout savoir sur

Tout savoir sur

La démission de Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter