EN DIRECT - Mort de VGE : l'ancien Président sera enterré à Authon ce samedi

Dans une intervention télévisée, le président de la République a rendu hommage jeudi 3 décembre à 20 heures à Valéry Giscard d'Estaing, décédé mercredi à 94 ans.

DÉCÈS - Emmanuel Macron a décrété une journée de deuil national, le 9 décembre, en hommage à son prédécesseur. Ce dernier, qui ne souhaitait pas d'hommage national, sera enterré ce samedi à Authon (Loir-et-Cher). Suivez les dernières infos et réactions.

Live

OBSEQUES


Les obsèques de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing, décédé mercredi à l'âge de 94 ans du Covid-19, ont débuté samedi matin dans la plus stricte intimité familiale à Authon (Loir-et-Cher).  Dans le froid et l'humidité d'un samedi matin de décembre, le convoi funéraire, accompagné de deux véhicules de la gendarmerie, est arrivé à 10H30 sur la petite place, entre la mairie et l'église du village.


Dans un silence à peine troublé par la cloche de l'église et le cliquetis des appareils photos, le cercueil a été recouvert dès sa sortie du corbillard par deux drapeaux, l'un Français, l'autre européen, avant d'être transporté dans la petite église devant laquelle des gerbes de fleurs, majoritairement blanches, étaient alignées.


Une quarantaine de personnes - famille et cercle proche - assistent à la messe. Une jauge réduite imposée par les mesures sanitaires mais qui correspond au "souhait et à la volonté" d'intimité de l'ancien président, comme l'a confié son fils Henri Giscard d'Estaing vendredi.


"Selon ses souhaits: 'la musique fera partie de la cérémonie pour accompagner l'envol de l'âme'", est-il précisé sur un document distribué samedi sur place à la presse et décrivant le déroulé de la cérémonie.

OBSÈQUES


Les obsèques de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, décédé mercredi à l'âge de 94 ans, auront lieu samedi matin à Authon, dans le Loir-et-Cher, où il devrait être enterré auprès de sa plus jeune fille Jacinte, décédée en 2018 d'une longue maladie, a indiqué son entourage à l'AFP.

L'HOMMAGE DE MACRON À "VGE"

DEUIL NATIONAL POUR "VGE"


Il annonce une journée de deuil national le 9 décembre. "Par pudeur, Valéry Giscard d'Estaing ne souhaitait pas que soit organisé un hommage national. Ces obsèques se dérouleront donc dans l'intimité familiale. En accord avec son épouse, ses enfants et petits-enfants, à qui je veux dire notre amitié et notre respect, je décréterai un jour de deuil national le mercredi 9 décembre. Les Français qui le souhaitent pourront écrire quelques mots d'hommage dans nos mairies, et à Paris au musée d'Orsay, ce haut lieu de culture que nous lui devons."


Le 2 février prochain, le jour de sa naissance, "un hommage solennel sera organisé au Parlement européen de Strasbourg", ajoute le président Macron.

"IL A CHANGÉ LA FRANCE"


"J'appartiens à une génération qui est née sous sa présidence et qui, sans doute, n'a pas toujours mesuré à quel point il avait, pour elle, changé la France. Pourtant, la défense des femmes et leur promotion à de hautes responsabilités, le divorce par consentement mutuel, la majorité civile à 18 ans, l'interruption volontaire de grossesse, l'intégration de ceux des notres qui sont en situation de handicap, si notre société s'est modernisée, ouverte, si nos vies sont plus libres, c'est aussi à son courage et son audace que nous le devons."


Dans son allocution, le président Macron salue un Président à l'intelligence "visionnaire", profondément Européen, sans oublier de citer ses racines auvergnates.

"UNE FIGURE CENTRALE DE L'HISTOIRE DE NOTRE RÉPUBLIQUE"


"Il aura été une figure centrale de l'histoire de notre République. Au tournant de ses 30 ans, d'abord ministre du général De Gaulle puis de George Pompidou, il devient président de la République à 48 ans, soutenant un projet de modernisation à un rythme sans précédent puis s'engageant pour donner à l'Europe l'idéal et la volonté qui lui ont souvent manqué."

HOMMAGE PRÉSIDENTIEL


Le président de la République Emmanuel Macron rend hommage à Valéry Giscard d'Estaing, décédé mercredi à 94 ans. "Le président Valéry Giscard d'Estaing a quitté hier le pays qu'il a aimé et le peuple qu'il a servi. Il part en des temps tourmentés, victime à son tour de ce mal contre lequel nous luttons et a bouleversé le monde", déclare en préambule le chef de l'État.

BERNADETTE CHIRAC


La veuve de l'ancien président Jacques Chirac a écrit une lettre de condoléances à Anne-Aymone Giscard d'Estaing après la mort de son époux, a indiqué à l'AFP Claude Chirac. Bernadette Chirac s'apprête à lui adresser cette lettre de réconfort.


Claude Chirac a relevé qu'outre le fait d'avoir été présidents de la République, Jacques Chirac et Valéry Giscard d'Estaing - dont les différends politiques et personnels étaient notoires - avaient tous deux vécu le même drame familial, à savoir la perte de l'un de leurs enfants.


Laurence, la fille aînée des Chirac, est décédée en avril 2016 à l'âge de 58 ans, près de trois ans et demi avant son père, tandis que Jacinte, la benjamine des quatre enfants Giscard d'Estaing, est morte en janvier 2018 à 57 ans.

DOCUMENTAIRE


Le documentariste Raymond Depardon revient sur "1974, une partie de campagne", documentaire consacré à la campagne présidentielle de l'ancien président de la République.

"1974, une partie de campagne", documentaire interdit par VGE : "Il l'a toujours trouvé très violent" se souvient Depardon

AFFAIRE


En 1979, le "Canard Enchaîné" révèle que Valéry Giscard d'Estaing a reçu des années auparavant du président centrafricain Jean Bedel Bokassa une plaquette de trente carats de diamants. Le scandale tourne en affaire d'État jusqu'à la présidentielle de 1981.

Mort de VGE : "les diamants de Bokassa", l'affaire qui plomba la fin de son mandat

MÉMOIRE

Rachida Dati et Valérie Pécresse proposent de renommer le musée d'Orsay, dans le 7e arrondissement de Paris, en y associant le nom de Valéry Giscard d'Estaing.

Le musée d’Orsay bientôt renommé en hommage à VGE ?

BORIS JOHNSON


Dans des tweets publiés en français, le Premier ministre anglais Boris Johnson a salué un "grand modernisateur de la France, dont le travail a marqué les générations suivantes". "Lors de sa Présidence, il fut aussi l'architecte de ce qui est devenu le G7. J'adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et au peuple français", ajoute-t-il.

JEAN-PIERRE RAFFARIN


Sur LCI, l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a salué une personne "en tous points remarquable". Il a estimé que VGE était "un architecte de la politique", qui pensait son projet. Il pense qu'il a gardé "les grands principes du gaullisme" en les adoptant à "la société à son temps".

VGE L'ACADÉMICIEN


L'ancien président de la République a été élu à l'Académie française en 2003, et a publié de nombreux romans.

Valéry Giscard d'Estaing à l'Académie Française : derrière l'homme d'Etat, l'homme de lettres

GÉRARD LARCHER


Le président LR du Sénat Gérard Larcher a rendu hommage à Valéry Giscard d'Estaing en ouverture de séance. Il a rappelé "un homme d’État au parcours exceptionnel, qui a profondément transformé notre pays" rappelant "le rôle décisif qu’il jouera dans la construction européenne" et son attachement au bicamérisme.

AVANT-GARDE


Causeries au coin du feu, bains de soleil en maillot... L'ancien président a tenté à de nombreuses reprises de moderniser la façon de parler aux Français.

Valéry Giscard d'Estaing, le président qui a brisé les codes de la communication

FRANCOIS BAROIN


Le président de l'Association des maires de France et chiraquien François Baroin a rendu hommage à la "mémoire" de VGE "et à son engagement plein et entier dans la modernisation incontestable de notre société sur laquelle elle repose encore pour une large part. Je salue son intelligence, son engagement européen convaincu et son attachement aux territoires".

"1974, UNE PARTIE DE CAMPAGNE" LE FILM QUE VGE NE VOULAIT PAS VOIR


Raymond Depardon avait consacré un documentaire magistral à Valéry Giscard d'Estaing, sur sa campagne présidentielle de 1974, censuré jusqu'à sa première diffusion, en 2002. Pour quelles raisons ? "C'est un mystère" affirme le documentariste ce jeudi sur LCI. 


"Giscard a toujours dit que ce film était très violent" raconte-t-il. "Parce que j'avais pas filmé ses discours, or ses discours ne m'intéressaient pas (...) ce n'était pas ce film que je voulais faire (...) Il y a des moments très intimes en grand angle, très proche, avec le son synchrone, c'était nouveau. C'était comme le magnétophone à l'époque et ça devait être violent de s'entendre."


"Il y a une chose qu'on oublie un peu, c'est qu'à l'époque, les présidents n'interdisaient pas l'image mais le son direct", rappelle Raymond Depardon. "Ce qui est révolutionnaire dans ce film, c'est le son. Je pense que Valéry Giscard d'Estaing a été troublé par le son."

ANGELA MERKEL


La chancelière allemande Angela Merkel estime qu'avec la mort de Valéry Giscard d'Estaing, l'Allemagne perd "un ami". Par l'intermédiaire de son porte-parole Steffen Seibert, elle se dit "reconnaissante" de "tous les bons entretiens" qu'elle a eus avec l'ancien président de la République.

MARISOL TOURAINE


L'ancienne ministre de la Santé de François Hollande Marisol Touraine a salué "un président réformateur pour les femmes avec la dépénalisation de l’IVG, pour les jeunes avec la majorité à 18 ans". "Je rends hommage à ce grand Européen, homme d’Etat engagé", a-t-elle ajouté dans un tweet.

AMITIÉ FRANCO-ALLEMANDE


Le ministre allemand des Affaires étrangères a salué un homme ayant eu une "influence décisive" sur l'amitié franco-allemande. "Nous pleurons Valéry Giscard d'Estaing. Il a rendu d'énormes services à l'amitié franco-allemande et a eu une influence décisive sur celle-ci, également grâce à son amitié particulière avec Helmut Schmidt", chancelier (1974-1982) avec lequel il avait noué des liens étroits, a affirmé Heiko Maas, ajoutant que l'ancien président français "nous manquera en tant que grand Français et grand Européen".

UNION EUROPÉENNE


Les dirigeants des institutions européennes ont salué ce jeudi la mémoire de l'ancien Président français. "Aujourd'hui nous pleurons un grand Européen qui continuera de nous inspirer", a écrit sur Twitter la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. "Dans son cœur, les destins de la France et de l'Europe étaient étroitement liés."


Le président du Conseil européen Charles Michel a ,lui, rappelé qu'avec Helmut Schmidt, chancelier allemand quand il était président, entre 1974 et 1981, le Français a concrétisé le "rêve d'une Europe plus intégrée". "Il a créé le Conseil européen, lequel a posé les fondements de l'union monétaire, donc de l'euro", a-t-il ajouté.

FRANCOIS FILLON


L'ancien Premier ministre et candidat à la présidentielle François Fillon a rendu hommage à l'ancien chef de l' Etat. "La disparition de Valéry Giscard d’Estaing tourne une belle page de l’histoire de France où la modernisation n’était pas l’ennemie des traditions. Brillant, charmeur, attaché à la continuité de la nation française, il aura tenu le rang de la France dans le monde." Dans un second tweet, il salue son travail pour "l’unification européenne" et le renforcement de "la relation franco allemande".

OLIVIER VÉRAN


Le ministre de la Santé Olivier Véran rend également au président moderne qu'a été Valéry Giscard d'Estaing. 

MACRON S'EXPRIMERA À 20H


Emmanuel Macron s'exprimera ce soir à 20h pour rendre hommage à son prédécesseur décédé à l'âge de 94 ans, a annoncé l'Elysée. Une intervention à suivre sur TF1 et LCI. 

BERNARD CAZENEUVE


L'ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a rendu hommage à l'ancien Président qui "parvient à la fois à moderniser la société française et à décripser la vie politique".

FRANCOIS FILLON


L'ancien chef du gouvernement a lui aussi rendu hommage à Valéry Giscard d'Estaing, sur son compte Twitter ce matin : "La disparition de Valéry Giscard d’Estaing tourne une belle page de l’histoire de France ou la modernisation n’était pas l’ennemie des traditions. Brillant, charmeur, attaché à la continuité de la nation française, il aura tenu le rang de la France dans le monde. Il aura fait progresser l’unification européenne et renforcé la relation franco allemande. Je garde de mes entretiens avec lui le souvenir de ses synthèses fulgurantes, de ses provocations raisonnables, de ses portraits acides et de sa vision ambitieuse d’une Europe indépendante."

MANUEL VALLS


"Je me suis engagé en politique à la fin de son septennat. A ce moment, nous ne voulions pas voir qu’il était un grand président, réformateur et profondément européen. Valéry Giscard d’Estaing était vraiment moderne et il voulait rassembler les français. Nous ne l’ oublierons pas", a écrit l'ancien Premier ministre; dans un tweet ce matin.

LAURENT FABIUS


L'ancien Premier ministre et actuel président du Conseil constitutionnel a réagi dans un communiqué à la disparition de Valéry Giscard d'Estaing,  saluant "une très haute figure de la vie publique française, un modernisateur et un Européen convaincu qui s’en va". Laurent Fabius est lui aussi revenu sur la réforme constitutionnelle de 1974 et son"incontestable progrès dans notre vie démocratique".

EMMANUEL MACRON


Après avoir salué sa mémoire dans un communiqué hier soir, le chef de l'État a rendu hommage à son prédécesseur en une image.

RACHIDA DATI


Dans un tweet, la maire du 7e arrondissement demande à ce que le musée d'Orsay porte le nom de l'ancien président, ce dernier ayant décidé de réaménager cette gare en musée pendant son mandat. "#VGE a redonné à #Paris le pouvoir d’élire son Maire, préservé le cœur de Paris des voies express et initié la création de la Cité des Sciences & du Musée d’Orsay:en reconnaissance, je demande à l’Etat que ce prestigieux établissement du 7e arrondissement porte désormais son nom!", a écrit Rachida Dati ce matin.

GÉRARD LARCHER


Le président du Sénat a salué sur France Inter la mémoire de Valéry Giscard d'Estaing, un président "réformateur" qui avait une "vision européenne". Et a taclé au passage le président actuel : "Valéry Giscard d'Estaing avait le rêve de gouverner la France au centre. Le macronisme, c'est autre chose : c'est la définition du "en même temps", alors qu'avec Valéry Giscard d'Estaing il y avait une vision".

EDOUARD PHILIPPE


L'ancien Premier ministre a rendu hommage à l'ancien président ce matin avec l'une de ses phrases, prononcée le 27 janvier 1978 durant un discours à Verdun-sur-le-Doubs, à la veille d'élections législatives qui risquaient de le faire basculer dans la cohabitation. "Je vous demande de faire le bon choix", avait déclaré Valéry Giscard d'Estaing, sortant de sa réserve.

"HELMUT SCHMIDT A ETE SON AMI"


"S'il y a un homme qui a beaucoup compté dans la vie de Valéry Giscard d'Estaing, c'est l'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt", raconte Frédéric Mitterrand, au pouvoir en même temps que lui. "En politique, on n'a pas beaucoup d'ami (...) Helmut Schmidt qui venait d'un milieu très différent était son ami."

"DE DEUX UNIVERS DIFFERENTS MAIS DU MÊME MONDE"


Valéry Giscard d'Estaing "était sensible aux marques de respect que François Mitterrand témoignait à un ancien président de la République", affirme Frédéric Mitterrand, "à tel point que lors de l'inauguration du Musée d'Orsay, en 1986, initié par Valéry Giscard d'Estaing dans le domaine culturel, ils l'ont inauguré ensemble. Il y avait une forme de connivence, ils étaient de deux univers différents mais du même monde".


Frédéric Mitterrand note aussi que la culture reliait les deux hommes, "la littérature surtout", assure-t-il. "Giscard d'Estaing en avait une vision peut-être plus classique, qui s'arrêtait aux grands romanciers des années 30 (...) tandis que François Mitterrand, c'était peut-être plus étendu. Mais c'était aussi profond chez l'un que chez l'autre."

"PLUS QUE DU RESPECT, DE L'ESTIME" SOULIGNE FREDERIC MITTERRAND SUR LA RELATION MITTERRAND-GISCARD


L'ancien ministre de la Culture explique que Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand "appartenaient à deux conceptions philosophiques très différentes de la politique voire adverses" : "Jusqu'au bout, Giscard était l'adversaire politique des idées de François Mitterrand" assure-t-il. 


Cependant, ajoute-il, Valéry Giscard d'Estaing "se considérait dans la même catégorie que lui". Entre eux, "il y avait plus que du respect, il y avait de l'estime" précise-t-il. "Une estime qui était constituée par la manière dont ils exerçaient la fonction présidentielle." Rien à voir avec la relation entre François Mitterand et Jacques Chirac, selon lui : "On savait bien que les deux hommes ne s'aimaient pas, ont fini par se haïr" rappelle-t-il.

"UNE RELATION PROFONDE AVEC FRANÇOIS MITTERRAND" SELON FREDERIC MITTERRAND


Frédéric Mitterrand se dit très sensible ce jeudi sur LCI à la confiance que l'ancien président de la République lui témoignait : "C'est quelque chose qui s'est construit assez lentement" raconte-t-il. "Un Mitterrand a priori, pour Giscard n'était pas un avantage et en vérité ça s'est retourné, j'étais presque devenu son chouchou. Son Mitterrand préféré. Mais sa relation avec François Mitterand était, en vérité, profonde."

VGE, 1974-1981


L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort mercredi soir des suites du Covid-19. Grand acteur de la construction européenne, il avait mené de nombreuses réformes relatives aux questions sociales.

Valéry Giscard d'Estaing, amoureux de l'Europe et président réformateur

GÉRALD DARMANIN


"Il y avait chez Giscard beaucoup de modernité. Je retiens le fait qu'il a beaucoup aidé la démocratie à aller mieux", a salué le ministre de l'Intérieur, au micro de RTL, rappelant la réforme constitutionnelle de 1974, ouvrant la saisine du Conseil constitutionnel à 60 députés ou sénateurs et menée par l'ancien président.

MICHEL BARNIER


"Pour Valéry Giscard d’Estaing, l’Europe devait être une ambition française et la France une nation moderne . Respect", a mis en avant Michel Barnier, chargé de la négociation du Brexit.

JEAN CASTEX


Dans un communiqué, le Premier ministre a salué avec "émotion" la mémoire de Valéry Giscard d'Estaing, "homme de progrès" et de "liberté". "Élu au moment où la France était confrontée à une crise économique majeure issue du premier choc pétrolier, il sut mettre en œuvre une politique économique et sociale marquée par le volontarisme et la solidarité. Il initia des réformes de société qui restent d’une profonde actualité en particulier pour les femmes et les plus jeunes", a tenu à rappeler Jean Castex.

Urgent

INTERVIEW


Après la mort de Valéry Giscard d'Estaing, Emmanuel Macron a décidé de reporter de 24 heures l'interview qu'il devait donner cet après-midi à Brut, selon l'Élysée à LCI.

JACK LANG


Sur LCI, l'ancien ministre de la culture retient de Valéry Giscard d'Estaing "son intelligence vive et acérée". 

ELISABETH MORENO


La ministre déléguée à l'Egalité femmes-hommes a salué la mémoire de l'ancien président en partageant une photo de lui et de Simone Veil, qui fut sa ministre de la Santé et qui porta la loi contre la pénalisation de l'avortement en 1975 : "Avec Simone Veil, il aura changé la vie de millions de femmes en dépénalisant l'accès à l'IVG. La République lui rend hommage".

JEAN-PIERRE RAFFARIN


Pour Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre de Jacques Chirac, "V. Giscard d’Estaing  restera le Président de la modernité et de la réforme. Il a soulevé nos espoirs, il a créé notre admiration. Les jeunes et les femmes ont trouvé avec lui une place nouvelle dans la République. La Démocratie française s’est affirmée Europeenne...Le cœur gros!"

ALAIN JUPPÉ


L'ancien Premier ministre a partagé sa tristesse ce matin, suite à la disparition de Valéry Giscard d'Estaing : "GISCARD nous quitte,et tout un siècle avec lui.La France lui doit de généreuses réformes,un engagement européen sans faille. J’ai mené avec lui une campagne européenne en 1989. Derrière la magnifique machine intellectuelle, il y  avait aussi un homme sensible.

"AU REVOIR"


L'ancien chef de l'État décédé mercredi soir était aussi connu en tant qu'homme de lettres et amateur de joutes verbales au cours de sa carrière politique.

"Au revoir", "le monopole du cœur"... les petites phrases célèbres de Valéry Giscard d'Estaing

OLIVIER FAURE


Sur Twitter, le premier secrétaire du PS a rendu hommage à l'ancien président : "Toutes mes condoléances à sa famille et ceux qui l’ont accompagné au cours de sa longue vie politique. Les socialistes n’oublient pas la légalisation de l’IVG, le droit de vote à 18 ans, le divorce par consentement mutuel".

FRANCK RIESTER


"Libéral, européen, humaniste, le Président Valéry Giscard d’Estaing, doué d’une clarté d’analyse incomparable, a su engager la France dans la modernité. Je pense ce soir à sa famille et à ses proches", a salué hier soir Franck Riester, ministre délégué aux Affaires étrangères.

UN MANDAT, DES RÉFORMES 


Baisse de l'âge de la majorité, dépénalisation de l'avortement, divorce par consentement mutuel : élu président de la République en 1974, Valéry Giscard d'Estaing, décédé ce mercredi 2 décembre, s'était attaché à mener de grandes réformes sociétales au début de son septennat. Retour sur son bilan.

Valéry Giscard d’Estaing, le président des grandes réformes sociétales

Infos précédentes

L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est décédé mercredi soir "des suites du Covid" et ses obsèques se dérouleront "dans la plus stricte intimité", a précisé sa famille dans un communiqué. "Valéry Giscard d'Estaing s'est éteint mercredi 2 décembre dans sa maison familiale du Loir-et-Cher. Son état de santé s'était dégradé et il est décédé des suites du Covid 19", a écrit sa famille dans un communiqué transmis à l'AFP. "Conformément à sa volonté, ses obsèques se dérouleront dans la plus stricte intimité familiale".

Toute l'info sur

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à l'âge de 94 ans

Il avait été hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois pour des problèmes cardiaques. Plus jeune président de la Vème République lorsqu'il est élu en 1974, Valéry Giscard d'Estaing avait fait l'une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques à Paris d'un autre président de la République, Jacques Chirac, qui fut son Premier ministre.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

EN DIRECT - Covid : l'Allemagne durcit et prolonge ses restrictions jusqu'à mi-février

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Donald Trump quitte la Maison-Blanche avec un record d'impopularité

Lire et commenter