Vaccination obligatoire, pass sanitaire, réforme des retraites... les annonces d'Emmanuel Macron

Vaccination obligatoire pour tous ceux qui travaillent au contact de population âgée et fragile, l'extension du pass sanitaire... Retour sur l’essentiel des annonces d'Emmanuel Macron, ce lundi 12 juillet.

ALLOCUTION - Obligation vaccinale des soignants sous peine de sanction, pass sanitaire obligatoire dans les bars, les restaurants et les cinémas notamment, tests PCR payant à l'automne... le chef de l'État a annoncé ce lundi plusieurs mesures fortes destinées à endiguer une quatrième vague de plus en plus inéluctable.

Live

REVIVEZ


Revivez l'allocution d'Emmanuel Macron en vidéo.

CE QU'A ANNONCÉ EMMANUEL MACRON


Voici ce qu'a annoncé Emmanuel Macron ce lundi lors de son allocution :


- La vaccination est rendue obligatoire pour les soignants "sans attendre". Des contrôles et sanctions auront lieu dès le 15 septembre.


 - Pass sanitaire obligatoire dès le 21 juillet pour les lieux de loisirs et de culture, et dès début août pour les transports longue distance, les avions, les cafés, les restaurants, les hôpitaux et les maisons de retraite.


- Campagne de vaccination pour les étudiants, lycéens, collégiens dès la rentrée.


 - Les tests PCR seront payants dès cet automne sauf prescription médicale.


- Contrôle aux frontières renforcés pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un "isolement contraint pour les voyageurs non-vaccinés".


- Troisième dose : campagne de rappels dès septembre pour les vaccinés de janvier-février.


- Retour de l'état d'urgence sanitaire en Martinique et à la Réunion, avec instauration du couvre-feu.


- La réforme de l'Assurance chômage sera pleinement mise en œuvre au 1er octobre.


- En revanche, il n'y aura pas de réforme des retraites tant que la crise est là, mais elle devra être engagée "dès que les conditions seront réunies".


- Mise en place d'un revenu d'engagement pour les jeunes, qui concernera "les jeunes sans emploi ou formation et sera fondé sur une logique de devoirs et de droits".

AU REVOIR


Merci d'avoir suivi la soirée autour des annonces d'Emmanuel Macron sur LCI. Pour ne rien manquer de l'actualité autour du Covid-19, rendez-vous sur notre live permanent.

PASS SANITAIRE : LES CINÉMAS "STIGMATISÉS" ?


"Pourquoi Emmanuel Macron stigmatise-t-il encore une fois la culture ?", demande sur LCI Didier Tarizzo, président de l'union des cinémas du sud de la France. "Nous avons toujours été de bons élèves, pourquoi sommes-nous les premiers" à devoir contrôler les pass sanitaires dès le 21 juillet et non début août, s'interroge-t-il. "Que fait-on de nos salariés non-vaccinés le 21 juillet, puisque ce sont en majeure partie des jeunes qui ont eu accès à la vaccination tardivement ? Il nous faut du temps."

NON-VACCINÉ NON PAYÉ : "UNE BÊTISE" POUR CAROLINE FIAT


"On manque déjà cruellement de soignants", regrette sur LCI Caroline Fiat, infirmière et député LFI. Les soignants non-vaccinés non payés, "c'est la pire bêtise d'Olivier Véran", déplore-t-elle. "Le nombre de soignants non-vaccinés est minime. Il faut convaincre et pas contraindre."

VACCINATION DES SOIGNANTS : "DU BON SENS"


"J'ai un peu de mal à comprendre que les soignants puissent ne pas adhérer" à la vaccination, explique sur LCI Sébastien Guerard, président de la Fédération française des masseurs kinésithérapeutes. "On a un recul suffisant sur les millions de doses injectées, ce vaccin présente peu d'effets secondaires et est fiable." Cette mesure est donc "du bon sens".

SOIGNANTS NON-VACCINÉS NON PAYÉS


Olivier Véran a annoncé sur LCI que les soignants non-vaccinés ne seraient plus payés. Est-ce une suspension de salaire ou une fin de contrat ? La ministre du Travail Élisabeth Borne y répondra demain à 8h15 sur LCI.

"LES SOIGNANTS VONT ENTENDRE L'APPEL À LA MOBILISATION"


"Dès demain, nous allons voir un nombre de soignants qui vont se faire vacciner beaucoup plus important", se réjouit sur LCI Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France. "Les soignants vont entendre l'appel à la mobilisation."

LE PASS SANITAIRE DEMANDÉ EN TERRASSE


Lorsque le pass sanitaire sera nécessaire pour entrer au restaurant, début août,  il sera également demandé pour accéder aux terrasses, a indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV. "Il y aura des contrôles pour s'assurer que les règles sont bien appliquées", a-t-il précisé.

MACRON REÇOIT LES PARLEMENTAIRES


À l'issue de son allocution, le président de la République a reçu les parlementaires de la majorité à l'Élysée.

POUR CAROLE DELGA, EMMANUEL MACRON "A PRIS DE BONNES DÉCISIONS"


La présidente PS du conseil régional d'Occitanie, Carole Delga, estime sur LCI qu'Emmanuel Macron "a pris de bonnes décisions", tant sur "la vaccination obligatoire des soignants qu'en étendant les conditions du pass sanitaire".

L'OPPOSITION DÉNONCE UN RECUL DES LIBERTÉS


Selon la présidente du Rassemblement national, les annonces d'Emmanuel Macron sont un "recul grave des libertés individuelles, une déconstruction de l’Etat, et une liquidation de notre système de protection sociale".


Le député LR Julien Aubert estime de son côté que "l'extension du pass sanitaire revient à instaurer une vaccination obligatoire qui ne dit pas son nom, et à créer deux catégories de citoyens. Autant je suis favorable à la vaccination des soignants, autant je crois que cette mesure est brutale et inadaptée".

LA MAJORITÉ SOUTIENT LES ANNONCES


Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand "salue la décision du chef de l'État" sur la réforme des retraites, "d'abord la méthode avec la poursuite du travail aux côtés des partenaires sociaux et enfin le moment, une fois que la pandémie et ses conséquences seront maîtrisées".


Le président du groupe LaREM à l'Assemblée nationale, Christophe Castaner, estime de son côté que "si vous décidez de ne pas vous vacciner, vous assumez quelque part de sortir du jeu collectif. Pour protéger le collectif, nous tendons la main à chacun. Nous devons faire en sorte que ceux qui font l'effort pour le collectif ne soient pas les victimes de ceux qui refusent de faire un effort".

L'INTERVIEW D'OLIVIER VÉRAN EN VIDÉO


"À partir du 15 septembre, les soignants non-vaccinés ne seront plus payés" : revivez l'interview du ministre de la Santé Olivier Véran sur LCI.

"SI VOUS ÊTES VACCINÉ, VOTRE VIE NE VA PAS CHANGER"


"Le pass sanitaire veut dire que si vous êtes vacciné, votre vie ne va pas changer", poursuit Olivier Véran sur LCI. "Nous ne serons pas dans la même situation que l'année dernière, en fermant les commerces, les bars, les restaurants, les musées... Si nous laissons l'accès aux personnes vaccinées, cela ne présente pas de danger."

"LES JEUNES DOIVENT SE FAIRE VACCINER"


"Il nous faudra atteindre un niveau d'immunité collective encore plus élevé, 90 à 95% d'entre nous", prévient Olivier Véran sur LCI. "Les jeunes doivent notamment se faire vacciner, le pass sanitaire va nous y aider."

Urgent

LES SOIGNANTS NON-VACCINÉS NE SERONT PLUS PAYÉS, ANNONCE OLIVIER VÉRAN SUR LCI


"À partir du 15 septembre", les soignants non-vaccinés "ne pourront plus travailler et ne seront plus payés", annonce Olivier Véran sur LCI. "Le vaccin est une chance offerte pas la science qui permet de sauver des vies. Ce n'est pas une punition, c'est de la prévention."

VACCIN : VÉRAN "DEMANDE AUX SOIGNANTS DE NE PAS ATTENDRE"


"Les soignants ont été des premiers publics prioritaires pour se faire vacciner", rappelle Olivier Véran sur LCI. "En mars, je tirais déjà la sonnette d'alarme, considérant que les soignants n'étaient pas assez vaccinés. Le taux de couverture est parfois inférieur à celui de la population générale. Les Français ne veulent pas revivre des Ehpad avec des résidents malades. Nous avons des moyens de l'éviter : la vaccination. Je demande aux soignants de ne pas attendre un mois pour se faire vacciner."

LE PR TIMSIT "AGRÉABLEMENT SURPRIS"

POUR LE PRÉSIDENT DU MEDEF, "NOUS N'AVIONS PAS LE CHOIX"


Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux se félicite des annonces d'Emmanuel Macron. "Nous n'avions pas le choix vu ce qu'il se passe sur le front épidémique, il fallait prendre des décisions", déclare-t-il sur LCI. "Nous sommes favorables à la vaccination obligatoire des soignants et au pass sanitaire dans les lieux qui accueillent du public. Il fallait prendre des décisions maintenant, sinon on part sur un quatrième confinement."

"SCANDALEUX DE CULPABILISER LE PERSONNEL SOIGNANT"


"Il faut d'abord convaincre avant d'obliger", regrette le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez sur LCI, après les annonces d'Emmanuel Macron autour de la vaccination obligatoire des soignants. "Nous sommes pour la vaccination [...] mais nous trouvons qu'il est scandaleux de culpabiliser le personnel soignant."

REVIVEZ


Revivez l'allocution d'Emmanuel Macron en vidéo.

OLIVIER VÉRAN SUR LCI


Après les annonces d'Emmanuel Macron, le ministre de la Santé Olivier Véran sera l'invité de LCI à 21h15.

FIN DE L'ALLOCUTION


"À la rentrée, nous aurons rendez-vous avec notre avenir", conclue Emmanuel Macron. "Pour bâtir une France indépendante, qui ne vit pas dans la nostalgie mais sait prendre les décisions nécessaires à sa destinée. Une France conquérante, qui a foi en la force de sa jeunesse, n'a pas peur du futur mais l'invente. Une France unie qui sait être solidaire, civique et responsable dans l'épreuve comme dans la conquête."

IMPOSITION UNIVERSELLE


"Il faudra se souvenir que c'est en ces premiers jours de l'été 2021 que la communauté internationale, dans un effort sans précédent, a décidé d'une imposition universelle des multinationales, à 15% minimum, bannissant ainsi les évasions fiscale et les paradis fiscaux", salue Emmanuel Macron. "La France a été en première ligne et a contribué à faire bouger l'Europe et le monde."

"UN REVENU D'ENGAGEMENT POUR LES JEUNES"


"Je présenterai à la rentrée le Revenu d'Engagement pour les Jeunes, qui concernera les jeunes sans emploi ou formation et sera fondé sur une logique de devoirs et de droits", indique le président de la République.

PAS DE RÉFORME DES RETRAITES "TANT QUE L'ÉPIDÉMIE N'EST PAS SOUS CONTRÔLE"


"Dès que les conditions seront réunies, nous devrons engager la réforme des retraites", annonce Emmanuel Macron. "Parce que nous vivons plus longtemps, il nous faudra travailler plus longtemps et partir à la retraite plus tard. Je demande au gouvernement de Jean Castex de travailler avec les partenaires sociaux dès la rentrée, mais je ne lancerai pas cette réforme tant que l'épidémie ne sera pas sous contrôle et la reprise bien assurée."

RÉFORME DE L'ASSURANCE CHÔMAGE


"La réforme de l'assurance chômage sera pleinement mise en œuvre dès le 1er octobre", annonce Emmanuel Macron. "En France, on doit toujours bien mieux gagner sa vie en travaillant qu'en restant chez soi, ce qui n'est actuellement pas toujours le cas."

CE QU'A ANNONCÉ EMMANUEL MACRON


Voici ce qu'a annoncé Emmanuel Macron ce lundi lors de son allocution :


- La vaccination est rendue obligatoire pour les soignants "sans attendre". Des contrôles et sanctions auront lieu dès le 15 septembre.


 - Pass sanitaire obligatoire dès le 21 juillet pour les lieux de loisirs et de culture, et dès début août pour les transports longue distance, les avions, les cafés, les restaurants, les hôpitaux et les maisons de retraite.


- Campagne de vaccination pour les étudiants, lycéens, collégiens dès la rentrée.


 - Les tests PCR seront payants dès cet automne sauf prescription médicale.


- Contrôle aux frontières renforcés pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un "isolement contraint pour les voyageurs non-vaccinés".


- Troisième dose : campagne de rappels dès septembre pour les vaccinés de janvier-février.


- Retour de l'état d'urgence sanitaire en Martinique et à la Réunion, avec instauration du couvre-feu.


- La réforme de l'Assurance chômage sera pleinement mise en œuvre au 1er octobre.


- En revanche, il n'y aura pas de réforme des retraites tant que la crise est là, mais elle devra être engagée "dès que les conditions seront réunies".


- Mise en place d'un revenu d'engagement pour les jeunes, qui concernera "les jeunes sans emploi ou formation et sera fondé sur une logique de devoirs et de droits".

VERS UNE "INDÉPENDANCE FRANÇAISE ET EUROPÉENNE"


Le président de la République insiste sur "la nécessité de retrouver le chemin d’une indépendance française et européenne", et se félicite que "des productions majeures pour la vie du pays ont été relocalisées en France" depuis 2017.

"UN ÉTÉ DE RELANCE"


Emmanuel Macron souhaite un "été de relance". "Sur les 100 milliards d’euros de l’accord historique d’il y a un an, 40 milliards ont été mobilisés sur le terrain. Nous devons faire encore plus. Car plus vite nous concrétiserons le plan de relance, plus fort sera notre rebond."

LES TESTS PCR PAYANTS "CET AUTOMNE"


"Cet automne, les tests PCR seront rendus payants, sauf prescription médicale", annonce Emmanuel Macron. "Je convoquerai le Parlement en session exceptionnelle à partir du 21 juillet."

EXTENSION DU PASS SANITAIRE


"Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu aux lieux de loisirs et de culture. Pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra avoir été vacciné ou avoir un test négatif pour accéder à un spectacle, un parc d’attraction, un concert ou un festival", annonce Emmanuel Macron.


"À partir de début août, le pass sanitaire s’appliquera dans les cafés, les restaurants, les hôpitaux, maisons de retraites, et dans les transports longue distance : avions, trains et cars pour les longs trajets."

ETAT D'URGENCE


"L'état d'urgence sera instauré dès demain en Martinique et la Réunion et un couvre-feu sera mis en place", indique Emmanuel Macron.

LES CONTRÔLES AUX FRONTIÈRES RENFORCÉS


"Dès cette semaine, les contrôles aux frontières seront encore renforcés pour les ressortissants en provenance de pays à risque, avec un isolement contraint pour les voyageurs non-vaccinés", annonce le président de la République.

VERS UNE TROISIÈME DOSE


"Une campagne de rappels sera mise en place pour permettre de bénéficier d’une nouvelle injection", annonce Emmanuel Macron en s’adressant à ceux vaccinés en janvier-février.

VACCINATION DES JEUNES


"Pour les collégiens, les lycéens et les étudiants, des campagnes de vaccination spécifiques seront déployées dans les établissements scolaires dès la rentrée."

"NOUS DEVRONS NOUS POSER LA QUESTION DE LA VACCINATION OBLIGATOIRE POUR TOUS LES FRANCAIS"


"En fonction de l'évolution de la situation, nous devrons nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français", indique le président de la République. "Mais je fais le choix de la confiance. J'appelle solennellement tous nos concitoyens non-vaccinés à aller se faire vacciner au plus vite."

Urgent

VACCINATION OBLIGATOIRE DES SOIGNANTS "SANS ATTENDRE"


"Pour les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, établissements pour handicapés, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile, la vaccination sera obligatoire sans attendre", annonce Emmanuel Macron. "Vous aurez jusqu'au 15 septembre pour vous faire vacciner. À partir du 15 septembre, des contrôles seront opérés, des sanctions prises."

"NOUS DEVONS ALLER VERS LA VACCINATION DE TOUS LES FRANÇAIS"


"Plus nous nous vaccinerons, moins nous laisserons d'espace au virus pour se diffuser. C’est une nouvelle course de vitesse qui est engagée. Nous devons aller vers la vaccination de tous les Français."

"UNE REPRISE FORTE DE L'ÉPIDÉMIE"


"Notre pays est confronté à une reprise forte de l'épidémie. Le variant Delta est trois fois plus contagieux que la première souche", indique Emmanuel Macron. "Si nous n'agissons pas, le nombre de cas va continuer de monter fortement, entraînant inévitablement des hospitalisations en hausse au mois d'août."

REPRISE ÉCONOMIQUE


"Notre croissance devrait s’établir à 6% en 2021, en tête des grandes économies européennes", annonce Emmanuel Macron. "En 2020, le Covid a détruit près de 300.000 emplois. Depuis le début de l’année, nous en avons déjà recréé 187.000. Ce mois de mai, nous avons atteint un nombre de CDI créés inédit, égalant notre record de 2006."

"LA FRANCE A LARGEMENT PRÉSERVÉ L’INSTRUCTION"


"La France a largement préservé l’instruction : 12 semaines de fermeture pour nos écoles depuis le début de la crise", se félicite le chef de l’État. "Nous pouvons être fiers de cela, fiers d’avoir fait le maximum pour l’avenir de nos enfants et de notre jeunesse."

"NOUS AVONS RÉUSSI À MAÎTRISER L’EPIDEMIE"


"Grâce à l’engagement exceptionnel de nos soignants, grâce à votre civisme à tous, nous avons réussi à maîtriser l’épidémie et respirer à nouveau", déclare Emmanuel Macron en commençant son allocution.

LES ANNONCES D'EMMANUEL MACRON


Contrairement à ce qu'il avait annoncé fin avril, Emmanuel Macron va étendre, ce lundi 12 juillet au soir, lors d'une allocution, la liste des lieux où la présentation d'un pass sanitaire deviendra obligatoire. Selon nos informations, le durcissement s'effectuera en deux étapes : le 21 juillet, puis début août.


Tout citoyen de plus de 12 ans devra le présenter pour accéder aux lieux de loisirs et de culture, et ainsi accéder à un spectacle, parc d'attraction, concert ou festival.


Puis ce sera aussi le cas pour accéder aux restaurants, bars, théâtres,  cinémas, salles de concert, avions, trains et cars pour les longs trajets. Les tests PCR, eux, seront payant dès l'automne.


Les personnels soignants seront par ailleurs soumis à une vaccination obligatoire dès le 15 septembre, et des contrôles seront effectués à partir de cette date. Cela inclut les personnes travaillant dans les hôpitaux, cliniques, maisons de retraite et établissements pour handicapés.


Le projet de loi sur l'obligation vaccinale des personnels de santé sera présenté ce mardi au Conseil d'État, le projet de loi sur l'extension du pass sanitaire transmis le même jour au Conseil d'État puis au Conseil des ministres.

CE QUE DEVRAIT ANNONCER EMMANUEL MACRON


Selon nos informations, voici ce que devrait annoncer Emmanuel Macron à 20h :


- Le pass sanitaire va être étendu aux événements de plus de 50 personnes à partir du 21 juillet et dès le début du mois d'août aux bars, restaurants, trains, avions, maisons de retraite et hôpitaux.


- La vaccination va devenir obligatoire pour les soignants. Des contrôles et sanctions auront lieu à partir du 15 septembre.


- Les tests PCR seront rendus rendus payants cet automne.

TESTS PCR PAYANTS


Selon nos informations, les tests PCR seront rendus payants cet automne.

VACCINATION OBLIGATOIRE


Selon nos informations, des contrôles et sanctions autour de la vaccination obligatoire des soignants auront lieu à partir du 15 septembre.

EXTENSION DU PASS SANITAIRE


Selon nos informations, le pass sanitaire va être étendu aux événements de plus de 50 personnes à partir du 21 juillet et dès le début du mois d'août aux bars, restaurants, trains, avions, maisons de retraite et hôpitaux.

ALLOCUTION DE 30 MINUTES


L'allocution d'Emmanuel Macron durera une trentaine de minutes environ.

CHANGEMENT DE DÉCOR


Le chef de l'État va s'exprimer depuis le Grand Palais Éphémère et non depuis l'Élysée.

EXTENSION DU PASS SANITAIRE


Le pass sanitaire va être étendu à des établissements recevant du public, dont des lieux culturels comme les théâtres et les cinémas, selon des sources gouvernementales.

Infos précédentes

Revivez l'allocution d'Emmanuel Macron depuis l'Élysée dans les condutions du direct dans le fil ci-dessus. 

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La fin du masque obligatoire au collège envisageable "en octobre-novembre", annonce Blanquer

Macron et Biden promettent de restaurer la "confiance", abîmée par la crise des sous-marins

Eric Zemmour poursuit "Paris Match" après la publication de photos avec sa conseillère

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

Covid-19 : à moins d'un mois de sa mise en place, le déremboursement des tests vire au casse-tête

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.