En pleine grève des transports, Elisabeth Borne s'envole en vacances à Marrakech

En pleine grève des transports, Elisabeth Borne s'envole en vacances à Marrakech
Politique

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

UN NOËL AU SOLEIL – Ministre de la Transition écologique et solidaire, dont dépendent les Transports, Elisabeth Borne s'est rendue au Maroc pour fêter Noël. Un trajet qui passe mal en pleine grève, alors qu'une partie du pays reste paralysé.

Dans un contexte social toujours très tendu, les ministres en première ligne pour défendre la réforme des retraites ont reçu la consigne de rester mobilisés. Poursuivre les discussions avec les partenaires sociaux, soutenir le projet gouvernemental dans les médias… Il s'agissait, selon Le Parisien, de donner l'image de ministres pleinement mobilisés, "vraiment au front". 

Mardi, le quotidien a pourtant relaté le voyage d'Elisabeth Borne à Marrakech. Un séjour de quelques jours sous le soleil marocain, en vol régulier et intégralement aux frais de la ministre de la Transition écologique et solidaire. Mais un séjour qui fait réagir : alors que la grève touche le réseau ferré et de nombreux pans de l'économie, il faut rappeler que le secrétariat d'Etat aux Transports est placé sous sa tutelle.

Elle n'est partie "quelques jours", tempère son cabinet

"C'est un peu choquant d'avoir un ministre important du gouvernement qui va prendre de petites vacances dorées à Marrakech", a rapidement réagi le député Les Républicains Claude Goasguen, pour qui cette escapade de quelques jours est malvenue. Le secrétaire général de Sud Rail Eric Meyer a, de son côté, dit tout le mal qu'il pensait du geste de la ministre dans une interview à France info.

Lire aussi

Dans l'entourage de la ministre, on tente d'éteindre l'incendie, assurant qu'Elisabeth Borne n'est partie "que quelques jours" et sera "intégralement à son bureau" dès la semaine prochaine. La gestion des grèves reste assurée : elle est en effet déléguée au secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. Au Parisien, un conseiller de Matignon souligne que les membres du gouvernement "ont droit à des vacances", et qu'il leur est simplement demandé "d'être disponibles et réactifs".

Le journal pointe un autre aspect fâcheux, non plus sur le plan social mais environnemental. Et pose la question qui fâche : "La madame Écologie du gouvernement qui prend l'avion pour le réveillon, n'est-ce pas gênant pour l'image et le bilan carbone ?" .

Auprès de France Info, le cabinet d'Elisabeth Borne a précisé ce mercredi que la ministre avec décalé son départ et raccourci son séjour . "Il n'y a pas de règle kilométrique ou d'interdiction de sortie du territoire pour les ministres, l'important est qu'elle est totalement joignable et mobilisable. "

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent