Hollande ne doit pas "se mêler à la cohorte des impatients et des agités", Sapin

DirectLCI
POLITIQUE - Invité d' Yves Calvi ce vendredi dans 24 heures en questions sur LCI, Michel Sapin est revenu sur l'annonce supposée de la candidature de François Hollande la semaine prochaine. Il s'est, par ailleurs, exprimé sur la proposition de Bruno Le Maire de supprimer l'ENA.

Le ministre de l'Économie et des Finances est et restera d'une loyauté sans faille vis-à-vis du chef de l'Etat. C'est à l'Ena, en 1978, que les deux hommes se sont connus, au sein d'une promotion restée célèbre : la promotion Voltaire, dont sont issus entre autres Ségolène Royal, Jean-Pierre Jouyet et Dominique de Villepin.


Alors que Bruno Le Maire propose de supprimer cette grande école de l'administration, Michel Sapin, invité d'Yves Calvi ce vendredi dans 24 heures en questions, est revenu sur cette fameuse promotion voltaire souvent jugé "machiavélique". Je suis très fier et très heureux d'avoir été à l'école avec François Hollande et Ségolène Royal", a-t-il ajouté.

En vidéo

Sapin sur la candidature d'Hollande : "Je ne lui conseille pas de se mêler à la cohorte des impatients et des agités"

Le ministre de l'Economie s'est, par ailleurs, exprimé sur l'annonce supposée de la candidature de François Hollande la semaine prochaine, suite à la démission d'Emmanuel Macron. "Je ne lui conseille pas de se mêler à la cohorte des impatients et des agités", a-t-il expliqué. En réponse peut-être au patron des députés PS Bruno Le Roux qui exhortait cette semaine François Hollande à se déclarer rapidement.

Malgré tout, Michel Sapin considére que le chef de l'Etat est le seul "à pouvoir rassembler la gauche".

En vidéo

Michel Sapin : "Y a-t-il quelqu'un d'autre mieux que François Hollande pour rassembler la gauche ?"

A la suite de François Hollande ou de Manuel Valls, le ministre de l'Economie Michel Sapin a aussi critiqué à mots à peine couverts la démission d'Emmanuel Macron. "Je n'approuve pas cette manière de faire, le faite de sortir d'une équipe", a-t-il commenté.

En vidéo

Sapin sur Macron : "Je n'approuve pas qu'on privilégie son avenir personnel sur un avenir collectif"

En vidéo

se mêler à la cohorte des impatients et des agités"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter