Eric Ciotti veut rétablir le service militaire, après avoir été pistonné pour échapper au sien

DirectLCI
LA BOÎTE À ARCHIVES - Un document publié ce mercredi dans "Le Canard enchaîné" vient nous rappeler qu'en 1991, Eric Ciotti a fait jouer ses relations (Fillon, Estrosi) pour éviter le service militaire… qu'il veut rétablir aujourd'hui.

Eric Ciotti,  député LR et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes, n'est jamais à une contradiction près. Cette fois-ci, c'est Le Canard enchaîné de ce mercredi 14 septembre qui révèle l'affaire : en 1991, Ciotti, alors âgé de 25 ans, a fait jouer ses relations politiques pour éviter de faire son service militaire. Un service militaire que le député d'aujourd'hui souhaiterait voir rétabli…


C'est François Fillon qui lui sert de piston à l'époque. Ciotti est alors assistant parlementaire de Christian Estrosi et Fillon député RPR. Ce dernier écrit à son "cher ami" Jean-Pierre Chevènement, ministre de la Défense de l'époque, pour faire sauter le service militaire du jeune Ciotti. Problème : Chevènement s'apprête à démissionner, à cause d'un désaccord au sujet de la guerre en Irak.

Le Canard enchaîné, qui publie cette information document à l'appui, explique comment Ciotti va quand même s'en sortir : grâce à sa femme. Celle-ci est enceinte, l'argument tombe à pic pour obtenir "une dispense au titre du soutien de famille". Selon l'hebdo satirique, le député "républicain" nie toute demande de piston, expliquant qu'Estrosi et Fillon ont tout organisé dans son dos, partant "d'un bon sentiment". Quand on sait la volonté d'Eric Ciotti de rétablir le service militaire, on ne saurait trouver meilleure maxime pour illustrer sa politique : "Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter